Chuck organise un bal masqué à l’Empire Hotel, sur le thème «Saints et Pécheurs». Juliet, Vanessa et Jenny profitent de l’occasion pour mettre leur plan à exécution et faire tomber Serena.

Witches of Bushwick est un cran au dessus de l’épisode précédent, sans être exempt de défauts.

L’intrigue principale concerne la machination tant attendue du trio infernal: Juliet, Vanessa, Jenny. Bizarrement, cette dernière semble pouvoir revenir à Manhattan sans trop de difficultés, après tout le flan qu’on nous avait fait au sujet de son bannissement.

Et heureusement qu’elle est là, car Juliet et, surtout, Vanessa s’avèrent peu inspirées. Elles profitent ainsi de l’expérience de Jenny en matière de manipulation, et tout cela s’avère ingénieux et plaisant à suivre : la demoiselle connaît son sujet. Par contre, Vanessa n’est toujours pas crédible, et il est dur de croire qu’elle utiliserait Dan et Nate pour arriver à ses fins. Mais, de manière générale, l’aspect triple tenace donne une perspective plus dangereuse à l’ensemble, et on se demande jusqu’où elles vont aller.

Le bal masqué rappelle bien entendu celui de la saison 1, où Nate avait déjà embrassé Jenny, la prenant pour Serena. Bien sûr, c’est du recyclage, mais bien exécuté. Cela fait même sens du point de vue de l’intrigue. En effet, comme le démontre l’épisode, Serena a beaucoup évolué, surtout depuis le début de la saison. Elle a gagné en maturité, même si ses derniers agissements (Colin, le retour au triangle avec Nate et Dan) indiquent le contraire. Elle va d’ailleurs en payer le prix, puisque personne n’a du mal à croire qu’elle est la même qu’à 16 ans.

Le coup monté marche donc comme sur des roulettes, un «take down» gossipgirlien dans les règles de l’art. Et c’est là que les choses vont déraper. Juliet met à exécution son plan personnel, sans consulter Jenny ou Vanessa, et… kidnappe Serena ! Cette intrigue semble calibrée pour aller plus loin qu’aucune autre auparavant, et il faut espérer qu’elle sera à la hauteur. Le coup monté a eu pour conséquence d’aliéner S de son entourage, mais peut-être pas au point que personne ne songe à la chercher.

À côté de ça, nous avons donc Nate et Dan qui servent de pions. Les deux continuent de s’accrocher à Serena comme de bons toutous, et sombrent toujours plus dans le pathétique. La fin, à défaut de les orienter dans une direction enthousiasmante, a le mérite de tirer un trait sur cette histoire.

Enfin, Chuck et Blair servent encore d’intrigue secondaire, sans toutefois voler la vedette à l’histoire principale. L’épisode illustre à quel point les personnages ont mûri. On a vraiment des adultes en face de nous. Leurs soucis de carrière sortent de nulle part et sont une façon artificielle de les faire rompre. Malgré cela, la porte reste plus qu’ouverte à une réunion de la paire. On espère que celle-ci arrivera plus tôt que tard, car les scénaristes ont enfin trouvé le bon équilibre à leur relation : adulte, mais sans négliger le divertissement.

Un épisode divertissant donc, riche en développements. La série laisse le spectateur dans le noir quant aux futurs de ses personnages, il faudra donc attendre la suite pour établir un verdict.

avatarUn article de .
3 commentaires