Gotham : le justicier de Gotham (The Balloonman – 1.03)

7 Oct 2014 à 17:00

Bullock et Gordon dans Gotham saison 1, episode 3 : The Balloonman

Les détectives Gordon et Bullock recherche un citoyen de Gotham qui fait justice lui-même et s’en prend à des gens corrompus en les attachants à des ballons météorologiques. Oswal Cobblepot est de retour en ville et se trouve un nouveau travail.

Le précédent épisode de Gotham se terminait avec Selina Kyle révélant avoir des informations sur le meurtre du couple Wayne. C’est sans trop de surprises que cela ne mène tout simplement nulle part, si ce n’est pour ancrer dans l’esprit l’incapacité des scénaristes à rebondir sur un cliffhanger. En espérant alors qu’ils parviennent à mieux capitaliser sur celui qui conclut cet épisode.

Quoi qu’il en soit, la saison 1 de Gotham se poursuit et se montre plus cartoonesque que sérieuse. Bruno Heller et son équipe délaissent toute approche scientifique crédible pour donner corps à son premier justicier de Gotham avec The Balloonman, très très loin de Batman…

Gordon et Bullock font donc face à un tueur particulier, un homme qui utilise des ballons météorologiques pour envoyer ses victimes au ciel. Nos deux policiers ont bien peu de connaissance en la matière (comme tout le monde dans la série apparemment) et ne pensent même pas alors à parler à un spécialiste. Le vent est aussi inexistant à Gotham, facilitant le travail de ce justicier plutôt ridicule aux motivations simples : délivrer une justice que la ville ne peut offrir.

Depuis le pilote, la corruption qui ronge la ville est constamment rappelée et on passe un certain temps en compagnie de criminels en tous genres. La subtilité n’est définitivement pas de mise, les scénaristes ne semblant pas pouvoir s’empêcher de défoncer des portes ouvertes sur le sujet. On se retrouve alors presque à tourner en rond avec Fish Mooney qui se pose comme l’adversaire de Falcone, mais dont le jeu de plus en plus limité réduit son champ d’action. L’arrivée de Sal Maroni (incarné par David Zayas, Dexter) permet de complexifier quelque peu les forces mafieuses en place, en même temps que Cobblepot reprend sa place dans la ville. Tout cela, pour le moment, apparait plus comme une longue installation d’une situation qui est destinée à imploser – du moins, on peut l’espérer, dans un avenir proche.

Les scénaristes de Gotham ont de toute façon beaucoup de choses à faire, à commencer par essayer de raconter de bonnes histoires à la semaine, ce qui n’est pas encore le cas. Si Jim Gordon est aussi fatigué en bout de route, il a de bonnes raisons, car il se heurte à un système défaillant qu’il ne peut pas tout seul changer et qui est étrangement rigide. Un peu comme Barbara Kean qui parait pour le moment enfermée dans son propre appartement ou Renee Montoya qui ne cesse de venir la voir pour lui dire – encore ! – que Jim est corrompu. Même si les situations sont là pour nous en révéler parfois un peu plus, leur univers ne s’étend pas et les personnages peinent à prendre de l’épaisseur.

Ce n’est pas le pire, vu que les scénaristes de Gotham ont un penchant pour grossir les traits, et les figures comme Bullock en ressortent caricaturales. Tant que celui-ci ne sera pas défini par autre chose que ses méthodes et ses opinions divergentes de celle de son coéquipier, il y a de fortes chances que cela s’empire à moins que l’équipe créative ne se ressaisisse très vite là-dessus.

Dans ce contexte, les meilleures scènes appartiennent à Bruce Wayne et Alfred. Le duo est dynamique et possède une palette émotionnelle plus large qu’il est regrettable de ne pas voir auprès des autres personnages. Le ton est plus maitrisé, The Balloonman étant là pour continuer à orienter Bruce vers son destin de justicier.

Pour le moment, Gotham se poursuit avec toujours beaucoup de problèmes de tonalité et des affaires à la semaine de piètre qualité. Quelques éléments parviennent à maintenir l’attention, à commencer par Bruce Wayne et Cobblepot qui se montre au moins déterminé dans son genre, mais il y a à l’heure actuelle plus d’obstacles à surmonter qu’autre chose dans la série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link