Grey's Anatomy – Invasion (6.05)

Les résidents de Mercy West font leur apparition à Seattle Grace, pour le premier jour de la fusion entre les deux hôpitaux, tandis que le père de Callie vient lui rendre une visite, avec un prêtre.

La fusion entre Seattle Grace et Mercy West promet fort remous, et s’ouvre sur un épisode assez fort émotionnellement parlant.

Ça se bouscule un peu dans tous les sens, et il est vrai que la chambre de Meredith apparaît comme l’un des rares lieux calmes de l’hôpital, où les médecins ne se chamaillent pas, ne se disputent pas, ne se défient pas. La folie ambiante se ressent, et c’est du stress, de la pression et des pleurs qui en ressortent.

Forcément, notre préférence va sans aucun doute à nos résidents du Seattle Grace, et tout ou presque est fait pour que l’on n’aime pas franchement ceux de Mercy West. Quatre vont s’imposer, chacun étant compagnons de route de Cristina, Alex, Lexie et Izzie. Leur style sera quelque peu calqué sur celui qu’il accompagne, mais finalement, cela servira avant tout à faire progresser l’équipe vers une direction plus qu’il ne mettra en avant les problèmes de la fusion.

Chacun va être mis à rude épreuve, à commencer pas Yang, qui de cette expérience, continue à angoisser. Mais, ces raisons ne sont pas les mêmes. Et, autant dire que voir Cristina, perdue, en pleurs, incapable de se calmer est une image qui frappe, vu le peu de moments de faiblesse qu’elle peut avoir. Alors, voir Burke être glissé dans la conversation, nous rappeler que professionnellement parlant, depuis son départ, elle est juste totalement perdue, et sans vie, c’est, en plus d’assumer le fait que le personnage a plus qu’errer avant l’arrivée de Hunt, mettre en avant un paquet d’autres erreurs, et offrir enfin à Cristina le droit d’exprimer ses doutes. Et, il est difficile de ne pas être touché par cela.

Le tableau va être complété par l’expression de désespoir d’Alex qui vient nous achever  à la fin de l’épisode. Ce qui devait arriver arriva : Izzie va perdre son travail. Katherine Heigl s’éloignant temporairement pour raisons professionnelles, il fallait bien évidemment trouver un moyen d’éclipser Stevens, et c’était évident que cela passerait par un renvoi. Bien entendu, ce ne sera pas à cause de sa maladie, du moins, pas totalement, mais d’une accumulation d’évènements dont une erreur médicale se trouvera être la cerise sur le gâteau. Je reste quand même suspicieuse sur la décision de la faire disparaître, même de la vie de Karev. Cela le servira plus lui qu’elle, qui va devoir, encore une fois, surmonté une situation. Alex est l’un de ceux à avoir le plus évolué tout du long du show, et son parcours semé d’embûches n’est pas fini.

Tout ceci nous fourni notre dose d’émotions, à laquelle on peut ajouter le stress ambiant, Lexie en petite voleuse et pour le coup, l’absence de Mark dans les lieux, ainsi que la visite du père à Callie. On a ainsi le droit à un retour sur une situation non conclue et indépendante de la fusion. Peut-être cela n’avait-il pas totalement sa place dans l’épisode, mais offre à sa façon un peu de répit, et permet de solidifier encore plus le couple fabuleux que forment Torres et Arizona.

Cette Invasion est donc on ne peut plus prenante, et n’a sûrement pas fini de nous stresser. En tout cas, elle démarre sur les chapeaux de roue, et est plus que réussie.