Grey’s Anatomy -  Crash Into Me 2/2 (4.10)
Meredith est dans la voiture, pour stabiliser l’état de l’ambulancier, avant que les pompiers puissent le sortir. Lexie essaie d’arrêter le sang qui sort de l’artère de Nick. En pleine opération, Derek n’a plus d’ordinateurs. Hahn et Sloan sont toujours sur le cœur du patient, alors que Tucker s’impatiente de ne pas voir Miranda, qui est en train d’opérer.

Suite et fin des intrigues lancées l’épisode précédent. Tout le monde est surchargé, et chaque opération a son problème.

Le mariage de Bailey prend l’eau, alors qu’elle opère sur un homme qui a une croix gammée. La conclusion de l’histoire est étrange. Il y a un moment qu’on se doute que le mari de Bailey a dû mal à gérer la situation. Dans ce genre de cas, on se questionne toujours sur le pourquoi ils sont restés si longtemps en couple, et pourquoi, dès qu’il est question d’enfants, cela empire. Pour l’homme au tatouage, il accepte de travailler avec sa collègue noire, mais pas que son frère épouse une Noire. L’homme a une croix gammée sur le corps, je crois que les scénaristes doivent ouvrir un livre. Et vite.
Izzie se rend compte qu’elle n’est pas aussi solide que Cristina, et que son histoire avec George ne fonctionnera pas. Tant de temps pour arriver à une conclusion déjà évidente dès le pilote de la série, c’est tout Izzie. Et cela se passe de commentaire.
La partie avec Lexie est assez prévisible sur le sort du patient, mais révèle bien les faiblesses du système et du fait qu’on ne peut pas toujours sauver quelqu’un. Que parfois, au beau milieu du chaos, il y a des dommages collatéraux. Et c’est au final ce qu’est Nick. Trop de pressions, trop de patients, trop de problèmes dans la même journée. Cristina ramène Lexie chez Meredith, car la jeune fille n’a personne avec qui être, et a besoin d’être avec quelqu’un.
Derek et Rose, la femme qu’il a rencontrée plus tôt, trouvent comment redémarrer l’ordinateur, sauvent l’ambulancière, et s’embrassent. Tout ceci nous pendait au cou, et dans tout l’épisode, c’est assurément le plus inutile.
Suivre Meredith tentant de sauver un homme met un peu de pression, le cas de Nick était prenant, et voir la vie de Bailey partir en lambeaux fait de son effet. Mais Derek, franchement, pas du tout. Rose est en plus faite pour plaire, trop même. On lui offre même des petits défauts calibrés pour faire craquer notre docteur.

Le résultat est moins concluant que la première partie. Trop de patients en même temps, et pas le temps de se concentrer sur l’un d’entre eux. Chacun a droit à sa place, sans pour autant offrir vraiment le devant de la scène à une histoire. Cela tue un peu le rythme. Cependant, l’épisode reste dans la lignée du précédent.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire