Grey’s Anatomy -  Haunt You Every Day (4.05)
Meredith décide de faire des efforts pour aller de l’avant, elle doit alors décider ce qu’elle doit faire avec ses cendres. Callie dit à tout le monde qu’Izzie couche avec George.
Bailey doit s’occuper d’un homme au dispensaire qui souhaite se faire amputer d’un pied, qui ne serait pas le sien. Norman ne se sent pas très bien, mais Alex ne fait pas attention, car Ava est venue le voir. Une jeune femme décède alors que son père est en attente d’une greffe de cœur. Un gamin vient trouver le Dr. Sloan pour que ce dernier l’opère gratuitement pour ses oreilles.

Un épisode supérieur aux derniers qu’on a eu droit, et cela fait du bien.
D’abord, car l’histoire entre Izzie, George et Callie parait définitivement toucher à sa conclusion. Callie repart donc sur la bonne route, et recommence à être bien plus vivante et joyeuse. Ce n’est peut-être pas le bonheur, mais elle a au moins retrouvé de sa répartie, et est décidée à reprendre sa vie en main. Elle va d’ailleurs voir l’appartement de Burke, que Cristina occupe encore.
La greffe du cœur fait que l’on retrouve le Dr. Hahn. Burke était le spécialiste du cœur, il en faut donc un nouveau. Elle va donc intégrer le service à la fin de l’épisode. On ne va pas s’en plaindre, vu la mentalité du personnage, qui pourra redonner un peu d’énergie à la série, et permettre sûrement un changement de dynamique entre certains personnages.
Sloan accepte de s’occuper de l’enfant gratuitement, seulement il ne possède aucun quota sympathie à l’hôpital. C’est donc Meredith qui va se charger de faire le tour pour demander de l’aide aux gens, pour former une équipe. Pas de quoi fouetter un chat, mais l’enfant est sympathique, et le ton léger.
En parallèle, Alex retrouve Ava. Cela consiste principalement en baisers et à finir dans le même lit. Tout est fait pour que la conversation n’ait pas lieu. Quand Alex revient après l’accident de Norman, Ava est donc partie. C’est un personnage assez appréciable rien que par le fait qu’elle est extérieure à l’hôpital. Bien entendu, elle a été une patiente depuis longtemps, mais il serait intéressant qu’un de nos protagonistes se crée une relation en dehors du travail, et qu’on puisse y assister. Bailey est la seule qui a l’air d’avoir un mari qui n’est pas médecin, et c’est par téléphone qu’il intervient. Il y a là une opportunité non négligeable, qui offrirait des interactions intéressantes.
Norman fait un malaise. Tout ceci pour arriver au fait qu’il va quitter le service chirurgical et aller en psychiatrie. Si la conclusion est amusante, on s’interroge sur l’intérêt de cette histoire. Pourquoi lui donner de la valeur minime pour quelques épisodes ? Surtout que le résultat est assez quelconque. À la fin, Norman n’aura été qu’une passade, et non un personnage réellement marquant.

Le rythme n’est pas trépidant, et on n’est peut être pas véritablement pris dans l’épisode, pourtant, on retourne vers la norme de la série, sûrement proche des épisodes sympathiques, mais au moins, assez éloignés des mauvais.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire