Grey's Anatomy - I Like You So Much Better When You're Naked (6.12)

Derek confronte Richard au sujet de son alcoolisme; Izzie revient pour tenter de se réconcilier avec Alex; les tensions entre Cristina, Teddy et Owen grimpent.

Après avoir lu qu’Izzie revenait dans cet épisode, j’avoue que je n’étais pas très pressée de le regarder. Il faut admettre qu’elle ne manque pas vraiment à l’ensemble, et qu’elle est devenue particulièrement dispensable, surtout que toute cette intrigue a beaucoup affaibli le personnage. Ainsi, ce retour – apparemment encore temporaire, car juste pour cet épisode – ne va pas démentir cette idée, avec une sensation continuelle de la voir plus rôder dans les couloirs que d’apporter avec elle une once de concret. À vrai dire, seule la scène finale avec Alex semble réellement justifier sa présence, son mari faisant alors preuve d’une honnêteté qui fait véritablement avancer la situation. Ainsi, Izzie est venue, elle a vu, et elle a perdu. Elle repart lâchement, nouveau créneau du personnage cette saison. Alex, lui, en ressort au fond plus fort.

Ils ne sont pas les seuls à être au cœur d’une confrontation, celle de Derek et du Chief prend une nouvelle tournure, prévisible, mais qui en devenait plus que nécessaire. L’histoire d’alcoolisme de Richard fut un peu sorti de nulle part et a trainé des pattes. Il est alors plus que temps de mettre en relief les conséquences de son penchant pour la bouteille, et elles vont être à différents niveaux. D’abord sur sa carrière, Derek passant enfin à l’action, et pour le coup, sur le couple DerMer, où mariage et ambition s’entremêlent et viennent clairement mettre les premiers difficiles obstacles à surmonter. Chacun a pris des décisions, égoïste (comme toute décision), servant ses propres intérêts, mais doit accepter cette idée, les buts et motivations de son autre moitié. Un peu redondant dans son développement, c’est là encore la fin qui parait réellement donner du poids à ce qui vient de se passer pour eux, et comme souvent cette saison, Derek y gagne en approfondissement. Par ailleurs, une fois encore, sa scène avec Bailey est remarquable d’émotions, et pourtant ne dure pas longtemps.

Les couples sont donc quelque peu bousculés dans cet épisode, car Lexie et Mark ne vont pas vraiment y échapper. Entre elle qui a couché avec Alex, et lui avec Addison durant sa petite expédition à L.A., chacun se cherche une excuse (là-dessus, on peut dire que Mark décroche la timbale), et il y a un sentiment de non-achèvement. La rupture entre les deux apparaît un peu plus douloureuse cette fois-ci, comme si finalement, la première était une prémisse.

Il y en a un par contre qui n’a pas l’intention de lâcher le morceau, c’est Owen. Laissé un peu sur le bas-côté, il fait un léger retour, après la grande révélation d’une Cristina prête à le troquer à Teddy. Rayon subtilité, pour Yang et son patient chanteur, on repassera. D’ailleurs, ce cas médical sert aussi à faire un parallèle avec le couple Alex/Izzie, mais c’est aussi assez mal amené. En gros, on y va avec de gros sabots pour montrer que Cristina est animée par la passion de la chirurgie, et que sa relation avec Owen passe en second. La surprise, c’est la réaction du concerné à l’annonce de cette nouvelle, qui va réellement offrir ici une nouvelle solidité au couple – qui a encore des obstacles devant lui, mais qui semble construit pour durer. Une bonne chose, donc.

Et Arizona et Torres dans tout ça ? Elles sont temporairement séparées par une varicelle qui manque singulièrement d’intensité, mais qui offre à Callie un léger moment de pétage de plomb qui vaut son pesant de cacahuètes à lui tout seul.

I Like You So Much Better When You’re Naked c’est des histoires qui progressent et des scènes finales réussies.