Meredith et Derek poursuivent la procédure pour adopter ; Mark rend visite à Callie à l’hôpital avec sa fille ; Owen mène les entretiens pour déterminer qui occupera le poste de Chef résident. Alex doit prendre une décision pour son avenir.

La compétition pour le poste de chef résident est encore en cours, et cet épisode va lui faire prendre une nouvelle tournure. Les médecins du Seattle Grace doivent prendre des décisions, mais rien ne semble vouloir se présenter simplement.

Karev brille toujours dans son travail à tel point qu’Arizona en vient à lui proposer de partir à son tour pour l’Afrique – son poste étant vacant. Soudainement, cela parait presque comme une évidence, mais cela se compliquera quand Alex doit s’interroger sur sa relation avec Lucy. Malheureusement, si le couple fonctionne bien, il ne possède pas l’élément qui le veut indestructible, et encore moins après la décision du Dr. Fields. Si les femmes continuent ainsi avec ce pauvre Karev, il va finir par jeter l’éponge et jurer vœu de célibat, ce qui serait du véritable gâchis !

La carrière d’Alex se révèle donc à ce stade complètement imprécise, ce qui n’est pas le cas de celle de la rayonnante Cristina. Le personnage illumine ses scènes par une énergie qui lui est propre, même contrecarrée par les codes de conduites d’April ou encore le choix d’Owen. Cristina est arrogante (sa situation avec Teddy n’est d’ailleurs toujours pas résolue), mais son mari utilise définitivement les mots justes – il faut juste un peu de temps et quelques verres pour les digérer.

La liste des potentiels candidats au poste de chef résident s’est donc légèrement réduite, Avery prenant une décision qui l’écarte de ce plan de carrière. L’occasion est saisie pour faire ressortir son historique familial, et jouer sur sa relation avec Lexie. Mark avec un bébé dans les bras, et les sentiments refont surface. Le triangle amoureux avait été temporairement mis en veilleuse, mais Little Grey n’est clairement pas allé complètement de l’avant.

La gaieté parait s’installer dans la vie de Meredith, mais cela n’est que temporaire, vu que les choses vont forcément changer dans le prochain épisode. Finalement, la série a doucement préparé le terrain ; elle expose le bonheur de Mer et Derek, sur le point d’adopter, avec une carrière au beau fixe, et la possibilité pour la chirurgienne de devenir chef résident. Tout se passait donc bien, mais le dernier épisode devrait largement renverser la tendance.

Le final de la saison devrait aussi possiblement mener Teddy à une conclusion. Entre Henry et Andrew, elle ne semble pas s’être réellement posé de questions. Altman ne mesurait clairement pas la place qu’occupait son mari, mais son visage exprime bien que c’est plus compliqué que cela de le laisser partir – même si ce dernier n’attend qu’un signe de sa part pour rester ! Difficile en plus de soutenir Andrew, qu’on ne fait qu’entr’apercevoir. C’est clairement un faux triangle amoureux que la série possède, mettant toutes ces billes sur la relation particulière d’Henry et Teddy, et transformant Andrew en un simple obstacle.

L’ensemble expose quelques enjeux privés, tandis que les carrières professionnelles se trouvent aussi au cœur de ce qui risque d’animer le dernier épisode. Léger et avec une absence de tension dramatique, I Will Survive ne sent pas la fin de saison, mais celle-ci est pourtant au tournant.