Grey’s Anatomy -  Physical Attraction Chemical Reaction (4.07)
Hahn continue d’exclure Yang de toutes les opérations de cardiologie… Callie est heureuse d’avoir des opérations et demande à Bailey de la couvrir et de remplir ces tâches administratives pour la journée. Webber regarde des films avec Derek, et lui demande d’amener sa chemise à nettoyer, ce qui fait que Mark considère que Derek sort avec le chef. Meredith supporte mal le fait qu’Alex et Lexie se rapprochent l’un de l’autre.

Depuis le début, on savait que Callie ne garderait pas ses positions de chef résidents, car, de toute façon, il est plus qu’évident que Bailey est bien plus compétente. Plus respecté et plus douée. Ce que je trouve un peu stupide dans l’histoire, c’est que Callie le prend mal, alors qu’elle ne sait jamais sentie à l’aise dans la fonction, et préférait évidemment être en salle d’opération.
On se tourne une nouvelle fois du côté de la relation Lexie-Meredith, qui ne s’améliore pas véritablement, malgré les éternels efforts de la première. Comme tout ce qui concerne Meredith, on est lassé, fatigué et frustré. Un sentiment qui prouve que, d’un point de vue scénaristique, cela est mal mené. Les réactions du personnage sont irritantes, elle nous exaspère, et on aimerait pour une fois qu’elle arrête d’être l’égocentrique qu’on connaît, pour juste nous éviter ses quelques minutes à l’écran. Qu’elle ne soit pas là, c’est beaucoup mieux. Le problème évident avec Meredith est qu’en plus d’être assez détestable, elle a le droit au traitement de faveur d’une héroïne de série tv, à qui on trouve des excuses. Pourtant, comme le fait remarquer Alex, elle n’a aucune raison valable de traiter de cette façon Lexie.
Cette dernière a des problèmes chez elle. Son père a dû se mettre à la bouteille depuis la mort de sa mère. Heureusement, elle est avec Alex, situation qu’il connaît bien. Il est alors assez évident d’imaginer que cela risque de les rapprocher.
Quelques notes d’humour pour Mark, une histoire futile pour Derek et Webber, et il nous reste Izzie et George, et leurs problèmes sexuelles. Tout de suite, ça sent l’inintéressant. Pas que la première fois, ce ne soit pas une bonne idée, mais pour tout l’épisode, pour arriver à la conclusion que la première fois était géniale, mais qu’ils n’ont pas l’alchimie, que ça passe ou ça casse, et que pour eux, ça casse. Tout ça pour ça. Tout un épisode, alors qu’on aurait pu le dire bien avant.

Grey’s Anatomy n’est pas toujours très efficace quand elle se veut trop dramatique. Elle n’est pas non plus concluante quand elle ne fait que parler des problèmes personnels de ses personnages, donnant ainsi l’impression d’être tomber dans un mauvais soap. C’est un peu ce dont on est victime dans cet épisode. Il nous faut plus d’opérations, plus de crêpages de chignons. Depuis qu’ils ne sont plus internes, tout ce qui faisait finalement les meilleurs moments, quand ils se disputaient pour un dossier, ou qu’on les suivait sur des cas, tout cela semble presque évaporer dans la nature. De temps en temps, un souffle apparaît, une lueur. Et, elle s’en va. Il faudrait qu’elle revienne pour de bon.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire