Grey’s Anatomy : Attaque cybernétique (14.08)

Have you tried turning it off and on again? Voilà une question que l’on ne s’attendait pas forcément à entendre dans Grey’s Anatomy. Pourtant, c’était inévitable. Après tout, l’attaque cybernétique a le vent en poupe dans les séries médicales (Chicago Med l’a fait en saison 2) et après fusillade, crash d’avion et plus encore, la liste des évènements menant à une catastrophe est tout de même réduite après 13 saisons.

La série choisit donc de faire monter la pression pour son épisode de mi-saison en misant sur la dépendance d’un hôpital à la technologie. Quand l’hôpital se fait hacker (on évitera de se poser des questions sur le système en place), les médecins perdent accès aux fichiers contenant toutes les informations pour leurs patients. Ils doivent se débrouiller sans et employer d’anciennes méthodes pour faire leur travail.

Le hacking est un procédé qui pose des obstacles qui n’existeraient pas autrement, et qui aident ainsi à mettre en exergue la personnalité de certains chirurgiens. Richard nous rappelle que l’on peut soigner sans dépendre de tous les appareillages et pilules disponibles, alors que Meredith improvise pour sauver sa patiente.

Entre patiente sur la table, enfant malade et femme enceinte, cet épisode de Grey’s Anatomy multiplie les cas, nous fait passer d’un chirurgien à un autre pour nous délivrer un éventail de situations qui prennent au fil du temps de l’ampleur.

C’est donc un épisode qui construit habilement son suspense sur le temps. La situation se détériore pour tout le monde ou presque à chaque minute qui passe, poussant à être sur nos gardes. Toutes les intrigues n’ont pas le même poids dramatique, mais alterner entre celle où une mauvaise décision peut coûter la vie et une autre où il faut calmer les esprits aide à retranscrire le chaos d’un hôpital en pleine crise.

Qui plus est, l’équipe de Grey’s Anatomy n’est pas ignorante de l’aspect exagéré de sa situation. Elle met d’ailleurs le paquet avec l’arrivée du FBI, sorti d’on ne sait où, pour venir découvrir qui est le responsable de ce hacking menaçant la santé et la vie de nombreux patients. Le trait est grossi et les lignes de dialogues sont caricaturales – même lorsque c’est Bailey qui parle.

Il est néanmoins aisé de passer sur ce point grâce à un épisode qui parvient à offrir tout ce qu’il faut, avec des notes d’humour, un soupçon de romance (pas celle de DeLuca, car on s’en fiche), un sentiment de risque médical qui grimpe, qui grimpe et du sang.

Cet épisode de Grey’s Anatomy conclut ainsi une première partie de saison 14 avec dynamisme, à l’image de ce qui a précédé. La série a repris des couleurs et aura su maintenir un équilibre entre tous ses personnages pour leur offrir du matériel au cours des épisodes qui sont passés. Du coup, lorsqu’on arrive au cliffhanger de fin, il y a bien des enjeux non résolus et une véritable attente de créée pour la suite. Et il faudra patienter jusqu’au jeudi 18 janvier 2018 maintenant, date de retour de la série sur ABC.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link