Grey’s Anatomy : Escalader la montagne (15.11)

Les scénaristes de Grey’s Anatomy jouent la carte de l’émotion pour le onzième épisode de cette saison 15. Entre l’opération de Catherine et la visite de Meredith à son père, tous les éléments sont réunis pour bouleverser autant que possible.

La figure parentale est donc le point fixe de ce récit, avec la place qu’elle occupe. Cependant, avec Catherine, le champ d’action est élargi pour mettre en avant cette figure légendaire dont l’existence a affecté et peut encore toucher beaucoup de monde.

Il revient à Amelia et Koracick de réaliser cette terrifiante intervention chirurgicale sur Catherine pour lui retirer son cancer. Le risque que quelque chose tourne mal est omniprésent, mais pas aussi oppressant que l’histoire ne le voudrait. Si les scénaristes tentent un peu de faire flotter l’idée que l’opération pourrait prendre un virage plus tragique, il est difficile de croire que cette direction sera réellement empruntée.

Reste que tout a été préparé par Catherine Fox en cas d’imprévu. Elle ne fait pas ses adieux à son fils ou son époux, mais s’assure comme toujours que la relève sera là au cas où ou que la partie aura bien lieu ensuite. Jonglant entre Jackson fragilisé et impuissant, et Richard en mari anxieux, mais digne, c’est sans aucun doute le second qui prend le contrôle de la narration, qui donne véritablement le tempo émotif de cette intrigue de Grey’s Anatomy.

Il partage tout de même ce rôle avec Koracick — Greg Germann méritant amplement de passer régulier. Le chirurgien imbu de sa personne a déjà eu l’opportunité par le passé (surtout avec April) d’afficher certains de ses faiblesses et traumatismes personnels, ayant appris à ne plus se laisser consumer par la noirceur. Son duo avec Amelia possède ainsi les bons battements, entre les chirurgiens spécialisés prêts à tout affronter et les risques du métier, les conséquences d’un échec et surtout l’impact psychologique pour l’un comme pour l’autre. Les scénaristes confirment aussi ce qui était quelque peu teasé à la fin du précédent épisode, soit une relation à venir entre Teddy et Koracick.

Si l’opération de Catherine était le gros morceau de l’épisode, celui avec les risques, la visite de Meredith à son père Thatcher n’en perd pas pour autant de sa force. Au contraire, on peut presque regretter que Jeff Perry (qui n’était pas apparu dans la série depuis la saison 7) et Ellen Pompeo n’ont pas plus de temps d’antenne, de scènes pour explorer leur histoire et se remémorer le passé — heureux et douloureux. Le bagage qui existe entre les deux personnages était suffisamment important pour occuper un épisode, surtout lorsqu’il est question de faire de discrets adieux.

Cet épisode de Grey’s Anatomy aurait donc pu délivrer un véritable coup de poing émotionnel, mais cela ne sera finalement pas le cas. Trop posé, voir sobre par moment pour laissé les émotions prendre le dessus, on se retrouve surtout devant un épisode qui manque d’une certaine spontanéité et possède trop de risques calculés pour vraiment emporter comme voulu. L’ensemble reste touchant, mais sans pour autant laisser des marques comme la série sait pourtant le faire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link