Grey’s Anatomy – Seal Our Fate / I Want You With Me (10.01 & 02)

Grey’s Anatomy - Seal Our Fate / I Want You With Me (10.01 & 02)

Suite à la tempête, les docteurs du Grey Sloan Memorial Hospital font face aux retombées professionnelles et personnelles. Un groupe de pompiers et de citoyens viennent occuper les urgences, tandis que Meredith doit prendre une décision importante pour un proche et que Callie gère l’infidélité d’Arizona.

La tempête se déchainait à la fin de la saison dernière de Grey’s Anatomy. La série revient alors pour une dixième saison en reprenant là où elle s’était arrêtée, soit en plein drame émotionnel pour Callie et Arizona et entre la vie et la mort pour Richard.

La tension est donc palpable, bien plus pour Webber que pour n’importe qui d’autre, avant tout car l’équipe créative joue habilement avec nos nerfs en le laissant tout seul dans son coin – au lieu qu’il soit vite retrouvé. Cependant, la suite ne sera pas forcément aussi intense qu’on aurait pu l’espérer et ce n’est pourtant pas faute d’avoir placé Richard dans une situation médicale précaire qui a tout le potentiel pour délivrer de l’émotion.

Le problème est qu’il ne va pas être le seul membre de l’hôpital dans une telle condition et que l’issue est trop évidente – pour peu qu’on se tienne un minimum au courant de l’actualité autour de la série. Cela détruit quelque peu la dose de suspense que pouvait générer le drame en place, et il faut miser sur la partie plus sentimentale pour y trouver son compte à un certain niveau. Là aussi, cela aurait pu être plus fort, à l’image du conflit entre Arizona et Callie qui prend vraiment aux tripes dans le second épisode, aidé par la colère de Torres et les larmes de désespoir de sa femme.

Il est dommage que ce double épisode finisse trop vite par replonger dans la formule de base du show, refusant de sortir plus longtemps de sa zone de confort et de son mélange entre humour et drama – certes efficace, mais bien trop huilé.

Le dilemme médical auquel se retrouve confronter Meredith en est un parfait exemple ; il y a d’excellents enjeux, misant sur l’attachement pour les personnages pour fonctionner, mais prenant les virages attendus et manquant alors de ce petit élément de surprise qui scotcherait vraiment devant le canapé. Les acteurs sont parfaits, comme à leur habitude et la machine bien rodée qu’est Grey’s Anatomy sait toujours exploiter ce genre de crise. Seulement, tout parait un peu trop calculé.

D’une certaine façon, le petit groupe d’internes formé la saison dernière tire son épingle du jeu, profitant de la situation pour conforter sa position, se révéler un peu plus et finalement prendre corps d’une nouvelle manière. Avec eux, les scénaristes semblent vouloir signifier qu’il y a un avenir dans cet hôpital au-delà de Meredith, Cristina, Alex et Cie. La relève est plus ou moins là, et elle a un certain potentiel.

En tout cas, ces deux épisodes permettent sans aucun doute de replonger comme il faut dans l’ambiance de la série, et tout remettre en place, même les questions sentimentales d’April. Il y a quelque chose d’à la fois plaisant et triste de finalement voir Avery la remettre à sa place – ce que j’ai espéré plus d’une fois et qui fonctionne sur tous les plans. Kepner est un personnage qui a besoin d’être réhabilité, la faute à des storylines trop orientées sur ses insécurités qui l’ont rendu plus insupportable que touchante. On peut espérer que cette saison 10 travaille dans ce sens – et très vite, où elle est destinée à éternellement casser le rythme d’un épisode.

C’est une position qu’occupent légèrement Owen et Cristina, cette reprise tirant un peu trop sur la corde, misant sur la difficulté du couple à se séparer définitivement et on se retrouve alors à ressasser un peu trop une situation familière.

Enfin, il n’y a rien d’étonnant à ce que les patients ne prennent pas l’envergure nécessaire pour que l’on puisse vraiment être impliqué dans les cas médicaux, outre le fait que cela fournit du rythme et de la tension indispensable pour un retour. Les parallèles patients/médecins manquent de nouveau de subtilité, mais cela ne vient pas alourdir l’ensemble, la « Sharpie lady » parvenant même à se démarquer.

Grey’s Anatomy reprend avec deux épisodes qui retombent un peu trop vite dans la formule de la série. On aurait pu espérer un retour plus ambitieux en terme narratif, mais il est surtout question de surmonter la tempête et de passer d’une saison à l’autre en ayant tout bien mis à plat et posé les premiers enjeux. C’est donc une reprise qui fonctionne convenablement en faisant un peu trop ce qu’on pouvait en attendre. Nous voilà donc maintenant officiellement lancée pour une nouvelle fournée d’épisodes !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link