Grey's Anatomy - Stairway To Heaven (5.13)

Bailey devient désespérée quand la condition de son patient s’empire, et la recherche de dons d’organes s’intensifie. Mark est blessé et doit passer sur la table d’opération. Meredith veut aider son patient alors qu’Izzie voit toujours Denny.

Cet épisode est comme une étrange tentative d’offrir du Old-Grey’s Anatomy, tout en trouvant justification aux évènements douteux qui se déroulent.

Comme beaucoup d’épisodes cette saison, on peut faire une liste de ce qui fonctionne et de ce qui échoue.

Ainsi, du bon côté de la barrière, on trouve toujours Owen et Cristina, couple qui se construit lentement, devant pour le moment gérer les démons d’Owen. Il est évident qu’à un certain point les rôles devront être échangés, mais il est bien que, pour une fois, on joue la carte de la maturité, et cela touche les deux, que cela soit la façon dont Cristina réagit face aux problèmes d’Owen, ou ce dernier, totalement conscient du bagage qu’il trimballe et pourtant, voulant essayer de développer une relation honnête avec Cristina.

Pour continuer avec cette dernière, la réconciliation de son amitié avec Meredith se fait d’une certaine façon via l’histoire de Meredith, et menée par Derek. On n’a pas opté pour une résolution du problème d’un coup, cela se fait doucement, et naturellement. Par ailleurs, il est bien de voir que malgré leur opposition dans leurs idées, le couple DerMer ne s’en trouve pas brisé, bien au contraire.  Cette intrigue autour du serial killer aura été plutôt réussie finalement.

On ne peut pas en dire autant de Denny, qui est une pauvre victime des scénaristes. Comment crédibiliser le fantôme d’Izzie ? Ce dernier lui répète qu’il est là pour elle, ET de penser en médecin. Bien, la demoiselle sort un baratin commun : un scientifique croit ce qu’il voit et peut toucher. La vérité est que le scénariste qui a pondu cette ligne n’en est pas un. Un scientifique, un vrai, le jour où il voit un mort, il pense qu’il est fou ou qu’il a une tumeur, et il va passer des examens immédiatement. Pas Izzie Stevens, oh non, qui n’y pense même pas dans cet épisode, et qui pourtant, à force de mots, comprend qu’elle est malade. Mais qu’est-ce qu’elle a la demoiselle ? On avait déjà compris qu’elle avait perdu sa sagacité, alors ce n’est pas le moment d’être avare en informations.

L’histoire autour de Mark ne mérite quant à elle, même pas qu’on s’y arrête. Il y a ici le sentiment de vouloir faire du Grey’s Anatomy du début, avec une histoire un peu poussive pour jouer dans l’humour, mais il n’y a plus la fraicheur des premières saisons, et ce n’est pas particulièrement drôle. En plus, les nouveaux internes, on n’en a rien à faire.

L’intrigue de Bailey se retrouve alors au milieu. On veut faire tirer les larmes aux spectateurs cette semaine, et quoi de mieux qu’un enfant dont la vie ne tient qu’à un fil ? Il y a malheureusement trop de dramatisation et de prévisibilité pour qu’on puisse y adhérer totalement.

Stairway To Heaven, comme beaucoup trop d’épisodes cette saison, a quelques bonnes idées, et malheureusement aussi, quelques mauvaises idées. Moi, j’aimerais un épisode avec moins de faiblesses scénaristiques. Cela risque d’être difficile avec Izzie dans le coin…

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire