Grey's Anatomy - Stand By Me (5.18)

Les collègues de Derek essaient de le faire revenir au travail. A l’hopital, Mark se prépare pour une grosse opération : faire une chirurgie faciale. Cristina doit faire sa première opération, mais est plus préoccupée par la condition médicale d’Izzie.

Zoanne Clark, en tant que scénariste, n’a que 5 épisodes de Grey’s Anatomy a son actif : 2 de la saison 2, 1 dans la saison 3, 1 dans la quatrième et ici, son premier pour cette cinquième saison. Étrangement, depuis le début de cette saison, je crois que c’est le premier épisode qui m’a presque replongé dans le Grey’s Anatomy du début, celui avec des cas médicaux extrêmes, des évènements houleux dans la vie privée, du drama, et une jolie dose de rires. Sans oublier, une place pour chaque protagoniste.

Le Chief souhaite le retour de Derek, resté dans les bois. Pour se faire, Bailey décide de résoudre le problème, ce qui consiste à envoyer Torres. Mais, sur place, elle trouve Derek en train de boire, et ce dernier se pose plus en homme philosophe devant la mort. Torres reste dans les bois. Bailey envoie alors Owen. Qui, lui aussi, après avoir raconté son histoire, va rester dans les bois. Que ce soit Bailey envoyant les médecins chercher Shepherd ou les deux face à Derek, cela offre une dose de légèreté, tout en conservant un aspect psychologique intéressant, montrant la difficulté d’un médecin face à la mort.

Le drama émotionnel excessif est couvert par les internes et leurs histoires de coucheries, digne de ce qu’on a pu avoir dans les débuts de la série. Si ce n’est qu’ici, c’est Meredith et George qui se trouvent à devoir contrôler les internes. C’est assez sympa de les voir tous les deux ensembles, cela faisait un moment, et en plus, Grey jouant à Bailey donne un résultat concluant.

Dans tout cela, il ne faut pas oublier la chirurgie, entre la grosse opération faciale de Mark et la première opération solo de Yang. Le cas de Mark est bien plus développé, servant de parallèle à ce qui arrive à Izzie, mais ce n’est pas pour autant que les petites saynètes autour de la patiente de Cristina ne sont pas intéressantes. Mieux, j’ai bien aimé la conclusion, où la jeune femme vide son sac au sujet de Stevens pour pouvoir faire son travail.

C’est donc l’épisode où tout le monde apprend enfin qu’Izzie est malade, elle qui aura fait la toupie jusqu’au bout, entre la vie et la mort, si on peut dire, entre Denny et Alex, entre ne rien faire et tenter le traitement. Meredith va alors apporter les radios à Derek, l’homme des bois. Izzie quitte son habit de médecin pour vêtir celui de patient.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire