Grey's Anatomy - Tainted Obligation (6.04)

Le père de Lexie est admis à l’hôpital pour une cirrhose ; Izzie sympathise avec un patient avec une tumeur; Cristina cherche absolument à assister une opération chirurgicale, et Mark en a justement une peu ordinaire qui se présente à lui.

Grey’s Anatomy nous sert un épisode standard cette semaine, qui recèle quelques éléments non négligeables pour la suite des évènements au Seattle Grace.

On démarre donc sur le clouage au lit forcé par Ellen Pompeo et sa grossesse. Pour éclipser temporairement l’actrice, Thatcher fait son retour. Le père de Meredith et Lexie est gravement malade, et une transplantation s’impose. L’alcoolisme du monsieur se met entre lui et la liste d’attente, car cela ne fait pas encore un an qu’il est sobre. Les réglementations médicales sont en route, ce qui pousse Lexie à vouloir être donneuse, mais elle est incompatible. Elle se tourne alors vers sa sœur. Le tout est quand même assez bien amorcé, témoigne d’une certaine évolution de Mer, tout en montrant que tout n’a pas changé, et que certaines blessures du passé sont toujours présentes. Et puis, Lexie est tout bonnement adorable, il est franchement difficile de lui dire non.

Cette crise familiale va entrainer une dispute avec Mark, mais ce dernier sera par ailleurs confronté auprès de son patient à une autre crise d’un autre style, mais dont le parallèle est on ne peut plus évident. Son homme a 81 ans, s’est trouvé une petite amie un peu plus jeune, et souhaite avoir une érection. Cela tombe bien, Mark sait comment faire remarcher la tuyauterie, mais les enfants du monsieur voient tout ceci d’un mauvais œil ! De quoi rappeler à Sloan sa relation avec Lexie et le récent conflit qui a surgi. Opération il y aura, et en plus, avec Cristina.

Yang hante les couloirs de l’hôpital à la recherche d’une opération, allant même user de ses charmes. De quoi faire sourire Hunt, qui, lui, va se laisser emporter par une Izzie dévouée. Alors que Cristina réalise qu’elle a besoin d’être guidée et qu’elle préfère être virée plutôt que de ne pouvoir pratiquer ce qu’elle aime, Owen en vient à la conclusion, au prix d’une vie, que Stevens n’est psychologiquement pas prête à être simple chirurgienne, son expérience de patiente étant encore trop récente.

La fusion est encore dans tous les esprits, un ours et une tique rendent le quotidien d’Alex plus pénible, et selon une logique totalement télévisuelle, Torres retrouve son travail au Seattle Grace.

L’épisode possède la rythmique de la série, ce qui le rend un peu prévisible, mais dans la bonne norme. Il nous cloue Meredith au lit, et annonce quelque peu le futur d’Izzie, qu’il est difficile d’imaginer survivre à la fusion.