Les infirmières refusent de travailler pour Sloane, ce qui n’empêche pas Callie de continuer de batifoler avec lui. Burke gagne un prix, ce qui affecte Cristina. Meredith travaille encore avec Derek. Alex annonce à Izzie qu’il va s’installer avec Rebecca (qui quitte son mari) et elle hésite alors à lui révéler que la jeune femme n’est pas enceinte.

Marc Sloan est un personnage souvent au second plan. Cet épisode lui offre un petit bout du gâteau. La part n’est pas très grosse, et démontre bien l’incapacité de certains scénaristes à lui offrir une véritable intrigue. Ici, les infirmières s’opposent à lui, et surtout à son comportement. Oui, Marc Sloan couche avec tout le monde. Peut-être faudrait-il signaler à ces demoiselles qu’il faut être deux volontaires ? C’est un peu ce que va faire Bailey en faisant remarquer à tout ce beau monde que la réputation du Dr. Sloan est connu de tous, et qu’il ne se cache pas de ce qu’il est.
Cette histoire a surtout pour conséquence qu’il doit traiter avec un conseil, et il se trouve que les infirmières sont représentées par Adele, l’ex-femme de Richard Webber. L’ancien couple va donc se rapprocher. Tout l’hôpital se retrouve à devoir remplir des formulaires déclarants les relations qu’ils ont eues avec leur collègue, pour de cette façon, limiter les problèmes et futures plaintes et procès que cela peut engendrer

Alors que les scénaristes peinent à donner un vrai matériel plus que comique à Sloan, il sert à Callie pour qu’elle puisse s’éloigner de Hahn. Cette dernière va lui admettre sa difficulté à se faire des amis, et que Callie va avouer qu’elle la fuit à cause des propos tenus par Addison, sur le fait qu’elle serait lesbienne.
On peut reconnaître que la question autour de la sexualité de Hahn est assez bien gérée, car on ne sait toujours pas de quoi il retourne. Ce n’est pas un grand enjeu, et l’excentricité du personnage – présent avant la grève – manque toujours à l’appel, mais au moins, ce n’est pas fait vulgairement. Si pendant tout l’épisode, on a plutôt l’impression qu’il n’est question que d’amitié avec le Dr. Torres, la scène de fin entre les deux femmes laisse planer le doute. Après tout, rien n’empêche Erica Hahn d’aimer la gent féminine, mais pas Callie !

Retour de Burke pour Cristina. Du moins, sur photo, l’homme en question a gagné un prix. Elle va donc passer tout l’épisode à la morgue, à chanter. Ceci va enfin permettre au Dr. Yang de s’exprimer. Alors qu’elle garde le silence pendant tout l’épisode, ce qu’elle fait depuis qu’il est parti, quand on lui demande de remplir le formulaire pour officialiser sur le papier qu’elle a bien eu une relation avec Burke, Cristina finit par dire ce qu’elle pense. Burke ne la cite pas une fois dans l’article alors que sans elle, il n’y serait jamais arrivé. Il a une carrière, et elle se trouve à l’hôpital. Elle était les mains de Preston Burke, et se trouve maintenant être devenue un fantôme. C’est donc une situation assez pesante et dépressive qu’elle nous expose. Le départ de Burke aura bien eu des conséquences sur la jeune femme, même si celles-ci ont mis beaucoup de temps à se dévoiler.

Meredith continue de travailler avec Derek. Les deux se refusent toujours à admettre leurs sentiments. Alors qu’elle ne songe qu’à l’embrasser, il continue de fréquenter Rose, bien qu’il pense toujours à Meredith.
Cette dernière consulte toujours sa psychiatre, qui lui fait remarquer ce qu’elle refuse d’admettre : elle a peur. Pourtant, il semble que cela a déjà été pointé du doigt à plusieurs reprises. À croire qu’on aime tourner en rond ! D’un côté, c’est l’essence même de la relation entre Meredith et Derek, dont on finit par se désintéresser totalement, car on a eu notre dose. Là est le moment opportun pour les remettre ensemble et passer à autre chose. Cela aurait déjà dû être fait depuis bien longtemps.

Un épisode dans son ensemble d’assez bonne qualité. Même l’histoire un peu inutile passe bien. Les personnages progressent et évoluent. Il ne reste plus qu’à se décider à faire de même avec Meredith Grey.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire