Bailey dirige une équipe pour une ‘procédure domino’ où chaque chirurgie dépend de la précédente. Derek reçoit tous les crédits pour l’étude sur laquelle il a travaillé avec Meredith. Callie demande des conseils à Mark, alors que Lexie essaie d’attirer l’attention de George.

On commence l’épisode sur l’annonce d’un défi chirurgical : un enchainement d’opérations, dépendant toutes l’une de l’autre. Si un donneur se retire, tout tombe à l’eau. Cela parait assez énorme, et malgré tout le potentiel de l’idée, cela va se révéler finalement assez peu exploité, et c’est bien dommage.

Nous aurons le droit au moment de doute, où une donneuse se retire après avoir découvert que son mari reçoit son rein de la part de sa maitresse, avec qui il elle depuis 3 ans. On sait bien avant l’heure qu’elle va revenir sur sa position, et qu’il va y avoir un incident durant une des opérations. Pourtant, à l’arrivée, cela fait trop léger. On ne ressent pas la pression, le stress, ni l’envergure. Ce n’est peut-être que des opérations de reins, mais cela reste quand même un enchainement de taille, qui aurait mérité d’être plus intense.

La vie de nos médecins prend donc l’ascendance sur la partie médicale. En retrait de l’équipe, c’est Callie, qui vient demander des conseils à Mark après son expérience ratée avec Hahn. C’est un peu risible, et heureusement que Callie et Mark sont un duo efficace, et qu’on finit sur une note second degré, pour mettre un peu plus d’humour dans une histoire qui aurait pu se limiter à deux scènes, et qui en fait facile le double – peut être courte, mais quand même.

Rayon du cœur, toujours, c’est Lexie qui ouvre enfin les yeux sur le fait que George ne s’intéresse pas le moins du monde à elle, mais pire que cela, il ne pense pas une seconde à elle. Il doit avoir une équipe d’interne, et alors que les autres réfléchissent de qui ils vont se débarrasser, George ne pense pas à demander Lexie. Ici, on fait une certaine avancée, avec un peu de chance, libérant la sœur Grey du cercle vicieux dont elle se trouvait depuis les 4 précédents épisodes, complètement amouraché de George, mais aussi, on installe un nouveau défi pour le docteur O’Malley, qui va devoir s’imposer auprès d’internes qu’il ne le voit pas du tout comme un supérieur.

On tournait aussi en rond depuis le début de saison dans la relation Izzie-Alex, qui finissent enfin par s’embrasser à la fin de l’épisode. Il était plus que temps, pourrait-on dire !

On termine l’épisode par Cristina voyant le Dr. Owen au bar, de retour à Seattle et prêt pour le travail dès le lendemain. Cela devrait permettre de bousculer temporairement le petit univers du Seattle Grace, et au moins, d’amorcer des changements dans la vie devenue très routinière de Cristina, qui, point de vue de la répartie, est redevenue au mieux de sa forme cette saison. Cela devrait aussi donner un coup de boost à ce début de saison, qui, s’il n’est pas mauvais, a besoin de nouveaux éléments pour bousculer un peu les choses.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire