Grey’s Anatomy – Unaccompanied Minor (7.22 – Fin de saison)

Meredith doit payer les conséquences de son intervention dans les essais cliniques de Derek. Cristina se trouve face à une décision qui met en péril son mariage. Owen annonce qui a obtenu le poste de chef résident.

Si la fin de saison 6 de Grey’s Anatomy avait opté pour le drame intensif en plein cœur de l’hôpital, cette saison 7 s’oriente avant tout sur le territoire relationnel pour mettre à l’épreuve multiple couples.

Ainsi, rien d’étonnant à noter le peu de présence de Callie et Arizona, qui auront déjà eu leurs lots d’émotions au cours de la seconde partie de saison. Ce n’est pas à proprement parler le cas de Derek et Meredith, la révélation faite par un Alex avec trop d’alcool dans le sang à Owen vient avec des répercussions. Ce n’est pas tant dans le domaine professionnel que la grosse secousse se faire ressentir pour Mer, mais plus dans le domaine privé. Derek voit ses essais cliniques être en danger à cause des actions de sa femme qu’il a par ailleurs des difficultés à légitimer. Chance pour Grey, Richard devient plus indulgent quand il découvre la place d’Adele dans l’équation. Mais, pour Derek, cela n’a pas bien d’importance, et le couple se retrouve face à une épreuve qu’il va devoir surmonter … en saison 8.

Ce ne sont pas les seuls, car ce dernier épisode installe pour Owen et Cristina une conjoncture nouvelle qui les déchire. Yang apprend qu’elle est enceinte, et sans surprise, ils n’ont pas la même envie. Les bébés se font plus que présents dans Grey’s Anatomy, et Cristina apporte un nouvel angle d’approche à cette question. La réponse se trouve compliquée par le fait que ce qu’Owen souhaite n’est pas ce qu’elle veut, mais pire que tout pour lui, c’est la façon qu’à Cristina de ne pas parvenir à complètement l’intégrer dans la décision qui doit être prise. L’épisode se montre suffisamment habile pour qu’aucun des deux ne soit placé dans une position de fautif/gagnant, et que les deux points de vues puissent s’exprimer et toucher. Kevin McKidd et Sandra Oh se voient offrir une belle opportunité de mettre en avant leurs talents et leurs dynamiques.

C’est aussi le cas de Bailey et d’Eli, qui parviennent à être touchant avec juste deux scènes. De la relation futile et joyeuse à la formation d’un couple solide et sur la durée, la série sera parvenue assez bien à passer de l’un à l’autre sans trop les exposer ni trop en faire. Dans cette lignée, la romance entre Teddy et son mari aura aussi su être construite sans trop de précipitation, malgré un point de départ qui laissait présager tout l’inverse et qui était digne d’un mauvais prétexte scénaristique. L’alchimie des acteurs soutient parfaitement l’orientation de l’histoire.

C’est forcément légèrement plus compliqué pour Lexie et Mark, à la fois séparés, mais irrémédiablement amoureux. Ils le savent, et quoi qu’ils fassent, et malgré ce qu’ils peuvent dire au sein de cet épisode, la série ne parvient pas à convaincre. Malgré la sympathie qu’Avery suscite et le fait qu’il risque de sacrément en souffrir, tout nous crie que Lexie et Mark sont faits l’un pour l’autre.

Enfin, retour au point de départ, et aux propos d’Alex sur Meredith. Il va rapidement le regretter, bien qu’il trouvera le moyen d’amorcer un début de pardon envers Grey. Surtout, Alex a été durement blessé au cours du précédent épisode, et cela va se poursuivre. Carrière et amour ne le mènent nulle part, si ce n’est vers l’échec; les verres et quelques regards attristent. On le sait bien, Karev mérite mieux, même après avoir fait des erreurs !

La dernière lui aura fait perdre le poste de chef résident, qui revient à … Je vous laisse boucher le trou, vous l’avez deviné. Dommage que le procédé soit justement un peu trop basé sur un processus d’élimination ; cela aurait pu se montrer plus pertinent si la série ne s’était pas exercée à supprimer les candidats les uns après les autres.

Grey’s Anatomy termine donc sa saison sur une pointe de tristesse, de mélancolie et d’épreuves à surmonter. Le crash d’avion sans survivants impose d’ailleurs un ton émouvant qui s’accorde parfaitement à l’ambiance générale. Il faut aussi souligner le joli travail pour s’orienter vers les familles qui humanisent totalement le drame et fournissent en même temps un angle différent à ce qui se déroule. En bout de route, Unaccompanied Minor ne sonne pas particulièrement comme une conclusion, mais plus comme une ouverture, entièrement orienté sur les dynamiques relationnelles, où le bonheur ne tient qu’à un fil.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link