Grey's Anatomy - What a Difference a Day Makes (5.22)

Alors que c’est le grand jour pour Meredith et Derek, un groupe d’étudiants est admis aux Urgences suite à un accident de voitures.

Pour son 100e épisode, Grey’s Anatomy proposait un menu chargé : un mariage, des traumas et l’immortel Denny Duquette.

Pas mal d’émotions pour cet épisode, où l’on sait assez vite où la fin va nous mener, mais qui n’en est pas moins captivant.

Callie, pour raisons financières, prend en charge les Urgences, et voilà qu’un énorme accident de voiture conduit plusieurs jeunes à l’hôpital. Cela donne le rythme, et on jongle entre les différents patients, tout en intégrant quasiment tous les membres de la série : Callie essaie d’organiser la situation alors qu’Arizona veut savoir ce qui ne va pas dans leur couple ; Lexie et Cristina épaulent, tandis que George essaie, en vain, de sauver des vies, aidant ainsi Hunt. Comme cadeau de mariage, Derek offre à Meredith sa première opération en solo, mais ne pouvant venir, elle est accompagnée du chief. Mark, quant à lui, passe des urgences, à la salle d’opération, alors que son meilleur ami est en compagnie de Bailey pour faire un nouvel examen avec Izzie, Denny Duquette ayant réapparu.

La partie médicale fournit du mouvement, de la dynamique, on ne souffle pas trop, et on ne tombe aucunement dans le sentimentalisme. Cela sert bien évidemment à faire des parallèles entre la vie des patients et celle des médecins, et il est toujours question d’avenir et d’amour, mais au vu de la chute, on peut dire que Shonda Rhimes a largement évité de tomber dans les écueils que ses situations peuvent entrainer.

Meredith, dans la salle d’opération, avec le Chief, fournit la partie légèreté et amusante. Pour ma part, c’est la scène avec Mark, venant la menacer, car il ne veut pas être une troisième fois témoin pour Derek, qui a fait le plus mouche sur ce plan là. J’aime aussi définitivement la relation MerDer, adulte, posée et surtout dans une phase de bonheur. Oui, cela n’est pas forcément ennuyeux ! On aime faire du drama à la télévision, mais honnêtement, je n’ai strictement rien contre les voir heureux.

Et puis, nous avons surtout Izzie, qui, en revoyant Denny, en vient à la conclusion que sa tumeur est de retour, ou a grossi. Mais, ce n’est pas le cas. Pourtant, il est là. Pas totalement présent, mais elle le sait, l’hallucination a fait son retour. Cela va mener Derek et Bailey a chercher dans une zone du cerveau spécifique, les menant à découvrir une petite tumeur, qui, malheureusement, est inopérable.

C’est alors que nous avons le mariage. Pas celui de Meredith et Derek, celui d’Izzie. Car, il a toujours été question de celui d’Izzie finalement. C’est trop logique, on sait que cela va finir ainsi. C’était destiné à s’achever de cette manière dès le début, et c’est mignon et même beau. Au moins, Shonda Rhimes a le sens du mariage, celui de rêve, avec une belle salle, des invités sur leur trente et un, de belles demoiselles d’honneur, et une belle mariée.

Pour son 100e épisode, Grey’s Anatomy n’offre pas un épisode particulièrement différent, mais prend le parti pris de n’être que du Grey’s Anatomy, avec ses patients, ses médecins, un peu d’humour et d’émotions. Ce mélange qui au fond a toujours fait la force de la série.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire