Le mariage de Callie et Arizona approche, et les deux femmes se retrouvent à faire face à des sentiments compliqués. Les patients venus d’Afrique occupent l’équipe médicale de l’hôpital, et rendent jaloux les résidents de la position privilégiée d’Alex dans la course au poste de chef résident. Meredith et Derek prennent une décision qui va changer leur existence.

Le mariage n’aura pas été sagement gardé pour la fin de la saison, Callie et Arizona se passant la corde au cou au sein de ce White Wedding. Pour le coup, les développements nous laissent clairement baisser notre garde alors que nous approchons justement de la conclusion. Qu’est-ce qu’elle va nous réserver ? Les enjeux évidents se construisent autour du poste de chef résident et surtout de l’intervention de Meredith dans les essais cliniques de Derek. Alex lui faisant la morale se présente comme une scène pour nous faire clairement réaliser les conséquences de son action à une échelle différente.

Pour le moment, si on met Karev de côté, Meredith peut dormir sur ses deux oreilles. Personne ne soupçonne quoi que ce soit, et sûrement pas Derek, qui n’a d’yeux que pour une petite fille venue d’Afrique. Les emboitements scénaristiques se concrétisent avec fluidité, mais sans élément de surprise.

Pour ce pan-là, il faut se rabattre sur Cristina et Teddy, toujours en froid. Entre arrogance et ego blessé, ni l’une ni l’autre n’accepte de plier naturellement l’échine. Altman veut forcer Yang à apprendre une leçon que celle-ci ne peut saisir pour la simple raison qu’elle ne la voit pas. Cristina a toujours été la plus confiante et orgueilleuse, et il parait aussi évident qu’elle a placé Teddy dans une position qui l’a embarrassée plus qu’elle ne veut bien l’admettre. Malheureusement pour Yang, les conséquences sont plus lourdes pour elle, car cela l’a éjectée de la course au poste de chef résident, avec un Alex fièrement en tête, mais qui se voit rattraper par Kepner et Avery. L’épisode tente aussi sur sa fin d’y insinuer un nouveau paramètre, incarné par Andrew, mais cette direction laisse légèrement dubitative.

Enfin, retour au mariage, ou devrais-je plutôt écrire aux mariages, car l’épisode en contiendra deux, dont un rapide à vocation purement administrative. Il ne s’inscrit pas vraiment comme un rebondissement et à la fâcheuse conséquence de diminuer l’émotion qui aurait dû naitre au cours des échanges entre Arizona et Callie. Les deux femmes auront quand même eu plus tôt l’opportunité de tirer sur la corde sensible, la première avec son frère qui lui manque terriblement, et la seconde confrontée aux croyances de sa mère qui s’oppose à son style de vie.

Le mariage se présente alors plus comme une occasion de faire le point sur la situation familiale du couple, ne se dotant pas d’une dimension sentimentale plus forte ou complexe. Cela se fond dans l’ensemble de cet épisode de Grey’s Anatomy, qui se montre bien articulé et plaisant à suivre, mais un peu trop léger dans le fond.