Grimm : une mère, un coéquipier et une belle au bois dormant (début saison 2)

1 Sep 2012 à 9:00

Grim saison 2 episode 3

Précédemment dans Grimm … Nick est un policier de Portland qui découvre qu’il descend d’une lignée de Grimm qui doit combattre les créatures mythologiques qui n’était avant que des personnages de conte de fées pour lui. Nick s’est fait des alliés improbables, mais aussi des ennemis,  dont Adalind Schade, la sorcière qui a plongé Juliette dans le coma. Et si la plupart des gens ne peuvent voir ce que Nick voit, cela vient de changer pour son coéquipier Hank, qui pense qu’il devient fou.

La saison 2 de Grimm a récemment débarqué sur NBC, avec un générique tout moche en prime. C’est un petit cadeau dont on aurait pu se passer, à moins que l’intention fût de rappeler à chaque début d’épisode le peu de budgets que possède la série.

Quoi qu’il en soit, la saison 1 s’était conclue en mettant en place pas mal de choses et l’équipe créative a le mérite de ne pas tout résoudre d’un petit coup de cuillère à pot dans l’épisode de reprise. Au contraire, voilà maintenant trois épisodes de passés, et si certaines situations se décantent, ce n’est pas encore fini.

Enfin, le season premiere doit d’abord résoudre le cliffhanger où Nick se retrouvait face à sa mère (incarnée par Mary Elizabeth Mastrantonio), qui s’était fait passer pour morte des années plus tôt dans le but de protéger sa famille.  C’est le genre de twist que j’accueille avec parcimonie, et les deux premiers épisodes tentent d’ailleurs du mieux qu’ils peuvent de ne pas trop plonger dans les excès ou le ridicule. La mère de Nick est bad-ass, c’est une Grimm, mais on ne sait strictement rien d’elle. Pour autant, son fils ne peut pas se permettre d’être aussi méfiant que moi, il faut bien que l’intrigue progresse. Cependant, il s’agit aussi de poser de nouveaux enjeux qui sont loin d’être très clairs à ce stade.

Et, Grimm est le genre de séries qui semblent à un certain niveau toujours improviser tout en ayant des gros plans derrière. C’est assez étrange, et c’est un sentiment amplifié par le maintien d’une formule à la semaine. Ce n’est pas une mauvaise chose, car cela permet à la série de garder son cap malgré ses égarements et sa difficulté à gérer tous les éléments de son intrigue fil rouge – et des multiples storylines qui en émergent.

Ainsi, c’est presque un problème à la fois, et pour le coup, les troubles psychologiques de Hank ne seront abordés de front qu’au sein du troisième épisode – dans lequel Mark Pellegrino et John Pyper Ferguson apparaissent. La série a là l’intelligence de se concentrer sur son cas, même si le déroulement de l’intrigue n’est pas toujours très soigné. Hank peut maintenant voir le vrai visage de ceux qu’ils rencontrent, et c’est un changement bienvenu dans la série, surtout que Nick n’aura plus à faire tant d’efforts pour se cacher.

Le mystère autour du Capitaine Renard reste, quant à lui, entier, bien qu’il se transforme en prince charmant pour sauver Juliette, dans le coma, qui endosse là le rôle de la belle au bois dormant. Grimm avait eu la bonne idée d’instaurer dès les débuts un couple solide, et la petite amie de Nick a toujours pour moi, permis d’insuffler un vent de normalité dans un univers qui peut, à la moindre occasion, se refermer sur lui-même. Elle va donc finir par sortir de son coma (c’était prévisible), mais elle aura oublié Nick. Cette histoire semble là pour durer, et cela place Nick dans une situation plutôt inconfortable. Pour le moment, difficile de savoir exactement ce que compte faire les scénaristes. Après tout, cela peut être autant l’occasion de jouer la carte du romantisme exacerbé avec la reconquête de celle qu’il aime ou bien de doucement pousser Juliette vers la sortie, ou je ne sais quoi d’autre. En tout cas, chaque élément est posé avec prudence, les scénaristes ne voulant clairement pas se précipiter et résoudre trop vite cette histoire.

Ce début de saison 2 de Grimm fournit alors de nouvelles pistes et, à l’image de la saison 1, il semble qu’on ne va pas se précipiter dedans. Cela pourrait être frustrant, mais Grimm se montrant souvent assez obscur dans ces intentions, cela n’est pas trop gênant. En attendant, on a une reprise qui a clairement modifié deux rapports : entre Nick et Hank, et entre Nick et Juliette. À la suite de la saison de tirer le meilleur parti de cela …

Tags : Grimm moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link