Gunpowder : Souviens-toi du 5 novembre

Attention spoilers de plus de 400 ans ! Gunpowder nous relate l’attentat manqué contre le roi James Ier d’Angleterre et le Parlement anglais par un groupe de catholiques provinciaux conduit par Sir Robert Catesby qui a eu lieu le 5 novembre 1605.

Au scénario de cette mini-série en trois épisodes, Ronan Bennett (Top Boy) sait bien que son public britannique connait cet évènement historique dans ses grandes lignes. Après tout, le pays a pour tradition de brûler Guy Fawkes sur un bûcher le 5 novembre pour célébrer l’échec de cette conspiration.

Dès lors, Bennett construit Gunpowder comme une sorte de thriller, cherchant à faire monter la tension dès que Robert Catesby (Kit Harington) ou un membre de son groupe peut se trouver sur la sellette. Les placer en « héros » de l’histoire sert à créer une forme d’anxiété autour de leurs actions et de l’inévitable conclusion.

Là réside l’un des points faibles de cette œuvre qui manque au final d’une représentation plus complexe de cet évènement. Dès l’introduction où la famille de Catesby se retrouve aux prises avec Sir William Wade, lieutenant de la Tour de Londres prêt à démasquer tout catholique en infraction de la loi, on est plongé dans une histoire qui ne cherche pas à représenter pleinement la complexité des rapports religieux de l’époque.

Le gouvernement à travers le roi James Ier ou encore Sir Robert Cecil souffre d’un portrait unidimensionnel qui ne fait pas honneur à l’ambivalence même que les différences religieuses faisaient naitre. Ce n’est pas aidé par l’interprétation de Mark Gatiss dans la peau de Cecil, un peu trop habitué maintenant à ce type de personnages au point de s’orienter vers une sorte de caricature déplaisante à regarder.

Ces problèmes seraient moins importants si Gunpowder avait pris le temps d’établir son contexte socioreligieux avec plus de soin. Bennett ne craint pas d’insérer la violence dans son histoire pour illustrer la cruauté de l’époque. Cela participe bien à faire grimper la pression et la série sait créer un effet sans trop en montrer pour autant. Cependant, le scénariste passe trop peu de temps à réellement établir les rapports de force, l’ambiance générale dans le pays ou encore le passé et l’expérience de Catesby. Après tout ce dernier n’en était pas à son coup d’essai vu qu’il avait déjà participé au complot de 1601, ce qui en dit assez long sur la personnalité de l’homme, mais qui n’est pas forcément bien mis en avant dans cette série.

Pour être efficace d’un bout à l’autre, Gunpowder est le genre d’œuvre où l’on ne peut s’empêcher de penser qu’elle aurait dû être soit plus longue pour mieux développer son propos, soit plus courte, pour une meilleure gestion de son rythme et de ses enjeux.

Reste une série qui est assez bien emballée pour faire son effet et dont le sujet possède un attrait indéniable. Il est toujours intéressant de creuser les limites de ce que l’être humain peut supporter, de se pencher sur l’oppression naissant de l’intolérance ou encore de jusqu’où l’on est prêt à aller pour ses convictions.

Pour aborder les différents sujets, des personnages comme Henry Garnet (Peter Mullan) et Anne Vaux (Liv Tyler) sont là pour aider à mettre en perspective les choix de Catesby. Et tout est fait pour qu’on s’attache autant que possible à ce groupe prêt à tout pour retrouver une forme de dignité qu’on leur refuse. Enfin, il est difficile de parler de cette conspiration sans souligner à quel point Guy Fawkes (Tom Cullen) est juste badass.

Au final, Gunpowder nous relate une page d’histoire en choisissant de se concentrer sur les conspirateurs qui deviennent ainsi les figures tragiques d’un récit où ils trouveront inexorablement la mort. Ce choix nous éloigne d’une série qui aurait pu se montrer plus complexe et étoffée au profit d’une qui se laisse suivre mais passe à côté de l’opportunité d’être plus.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link