Hank – Pilot (1.01)

Hank était à la tête d’une grande entreprise à succès, mais il va perdre son travail et se retrouve obligé de retourner vivre en Virginie avec toute sa famille.

Nouveauté ABC qui met en scène Kelsey Grammer dans la peau de Hank, cette nouvelle comédie va délivrer tout ce qu’on pouvait en attendre : pas grand-chose.

Au format classique multi-caméra, Hank se déroule dans une maison familiale en plein cœur de la Virginie. On assiste au déménagement qui est une bonne occasion de faire les présentations avec toute la famille.

Hank était un businessman qui a vécu loin de ses enfants, tandis que sa femme Tilly s’occupait de la maison. Ils doivent tous reconnecter, mais ça ne va pas être évident, vu que la seule chose que connait Hank est la culture d’entreprise, entre réunions et discourt de motivation.

Tout l’humour est basé là-dessus, ce qui est peu, mais c’est avant tout Kelsey Grammer que l’on voit, et non le personnage, ce qui rend difficile d’adhérer. Il serait temps que l’acteur tente de nouvelles choses, même s’il faut bien l’admettre, ce Hank est à un point de sa vie qui pourrait permettre à son interprète de se diversifier un peu.

En attendant que ça se produise, on nous offre des blagues répétitives et globalement peu inspirées qui trouvent leur origine dans un seul et unique ressort comique. Ça ne fonctionne que très rarement et c’est David Koechner, dans le rôle du beau-frère, qui parvient à tirer son épingle du jeu en héritant de meilleures répliques.

Bref, le massacre annoncé ne fut pas aussi violent qu’on aurait pu le croire, car les adeptes de l’acteur principal peuvent toujours y trouver quelque chose, comme ce fut le cas avec Back To You. Malheureusement, ce n’est pas suffisant pour justifier un visionnage plus long. Ce style de comédie familiale traditionnelle a fait son temps.