Hannibal : Métamorphose (Yakimino – 2.07)

12 Avr 2014 à 11:44

Hannibal : Métamorphose (Yakimino - 2.07)

Le Chesapeake Ripper a laissé derrière lui des preuves innocentant Will qui est alors remis en liberté. Après avoir découvert Miriam Lass vivante, Jack tente de l’aider à retrouver la mémoire pour qu’elle identifie son kidnappeur.

L’une des qualités d’Hannibal est pour certains son plus grand défaut. Bryan Fuller bâtit sa propre création sur les bases posées par Thomas Harris, mais n’adapte pas les livres de ce dernier. Il s’est réapproprié les personnages pour raconter son histoire et, même si cela est fait brillamment, ses choix ne peuvent indéniablement pas séduire tout le monde, tout particulièrement les lecteurs les plus assidus d’Harris.

Avec Yakimino, Fuller s’engage dans une voie qui s’inscrit naturellement dans son œuvre, mais clairement pas dans celle dont il s’inspire. Sa volonté de conserver l’esprit, mais pas les faits, continue de surprendre – et probablement de diviser.

Quoiqu’il en soit, cet épisode se révèle être remarquablement construit, bien que peut-être un peu trop didactique dans son dernier tiers. Il s’occupe en tout cas de soigneusement désamorcer une situation qui a été poussée à bout et qui ne pouvait dès lors plus être explorée sans conduire dans une impasse. Il fallait aplanir le terrain pour rétablir une forme de statu quo dans la relation liant Will et Hannibal.

Ainsi, de nouveau en liberté, Will décide d’être en apparence spectateur pour pouvoir distribuer à son tour les cartes. Il laisse donc Hannibal jouer sa main sans tenter de l’arrêter. Quand la conclusion arrive, il apparait clair qu’il savait bien ce qui allait se produire, tout particulièrement vis-à-vis de Chilton qu’il envoya consciemment chez Jack n’ignorant visiblement pas où cela mènerait.

Après une demi-saison en captivité, Will est un autre homme. Il est devenu à son tour un prédateur qui planifie ses coups sur le long terme et qui veut se venger. Il s’inspire de sa cible pour reprendre le contrôle de son existence. Hugh Dancy nous délivre alors une prestation teintée de nuances qui entraine un détachement progressif de l’image que l’on avait de Will pour mieux laisser la froideur qui habite désormais le personnage prendre les devants. Comme le Chesapeake Ripper peut le faire, Will nous offre une mise en scène théâtrale et il utilise aussi bien Hannibal que Chilton, ou encore Jack, comme partenaires dans son show, même si ceux-ci ne paraissent pas saisir qu’ils ne voient que ce que Will veut leur montrer.

Yakimino est donc une transition surprenante qui nous permet d’entrer dans la seconde moitié de la saison avec à l’horizon de nombreuses possibilités. Une page se tourne en beauté en instaurant de nouveaux rapports de force et en recentrant les enjeux de cette saison 2. Désormais, Hannibal devra se battre avec Will pour mener la danse.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link