Le mariage de Dave et Alex tourne court quand la future mariée décide de s’en aller avec un autre homme. C’est la fin du couple, et cette rupture complique fortement la vie de leurs amis communs.

Nouvelle comédie sentimentale, Happy Endings trouve son originalité dans sa volonté de montrer l’après, mais il ne s’agit pas de ce qui vient après le mariage, mais plutôt de ce qui vient après la rupture.

Dave et Alex étaient donc prêts à se marier, une nouvelle qui ne pouvait que réjouir leurs bandes amis, si ce n’est qu’au dernier moment, les doutes d’Alex finissent par avoir raison d’elle, et la voilà à quitter sur l’autel celui qui a partagé sa vie pendant des années.

Que se passe-t-il donc après ? Voilà la question à laquelle va commencer à répondre Happy Endings avec son pilote, en débutant avec la reconstitution du groupe. Bien entendu, la séparation du couple doit être surmontée, l’épisode cherchant alors les situations pour exploiter l’évènement. Alex revient de son voyage de noces pour réparer les pots cassés, alors que Dave, après un effondrement en bonne et due forme, a commencé sa guérison en se trouvant une belle demoiselle. Au milieu, les amis tentent de faire le pont, de les aider mutuellement, ne donnant raison ni à l’un, ni à l’autre, et en cherchant à faire rire.

Sur ce point-là, Happy Endings va nous délivrer un bon lot de clichés – tout particulièrement féminin, même si les hommes ne sont pas pour autant épargnés. Ce n’est donc par forcément prometteur, mais malgré cette évidence, cela ne se montre pas trop insupportable, avant tout grâce à la dynamique indéniable du casting. La bande d’amis est crédible et les acteurs fonctionnent très bien ensemble, permettant de légitimer quelques dialogues clairement peu inspirés, et de donner jour à un peu de comédie.

L’épisode, malgré un point de départ intéressant, plongera trop régulièrement dans de situations éculées qui n’arrivent pas forcément à sortir du lot. Ainsi, dans son ensemble, Happy Endings parvient donc à se montrer plaisante avant tout grâce aux interprétations qui fournissent l’énergie dont a besoin ce pilote.