Harper's Island – Whap (1.01)

Abby et Henry vont se marier sur Harper’s Island, une île où un tueur en série a sévi plusieurs années auparavant. Amis et familles se réunissent pour la célébration.

Harper’s Island est une série « horrifique » au concept assez original, car tous les personnages sont censés y passer un à un. Si CBS la renouvelle, un nouveau casting prendra alors la place des victimes. Cela offre immédiatement un attrait bien particulier, car on ne sait pas qui va mourir, quand cela va se produire, mais surtout, qui est le tueur. Tout le monde est coupable ou suspect potentiel.

Malheureusement, pour débuter, ce Pilote va véritablement tarder à se mettre en route. Le gros souci qui saute aux yeux dès le départ, c’est que les choix artistiques pris sont trop évidents. Ici, les codes du slasher sont repris dans leur forme la plus basique, et le public visé va rapidement se sentir à l’aise avec le trop-plein d’explications, la réalisation qui abuse des clichés du genre, et une musique pop qui nous indique ce que l’on va voir avant que cela ne se produise. Autant dire que c’est un peu décevant de constater qu’avec son format innovant, la série n’essaie pas plus que ça de tenter de révolutionner, même légèrement, un genre plus qu’éculé.

Il faut donc passer outre la forme bien trop familière pour s’intéresser à des personnages qui sont faciles à cataloguer – grâce à des acteurs stéréotypés -, mais qui sont également assez nombreux pour nous permettre de débuter les suppositions. D’ailleurs pour nous aider à faire cela, il y a une petite intrigue secondaire, passablement soapesque qui tente de pointer du doigt des coupables potentiels pour le second meurtre. Car oui, dès le départ, il y a deux morts.

La première victime est le cousin, que personne n’a retrouvé, attaché sous le bateau. On nous le montre dès le début et on va même jouer avec la « non » découverte du corps. Le deuxième mort viendra clôturer l’épisode, et je dois admettre que je suis un peu déçu, car le personnage paraissait  pouvoir introduire une légère dose de fun dans ce petit monde.

Si ce Pilote de Harper’s Island offre une introduction qui manque de saveur, mais surtout d’originalité, on peut espérer que le concept de cette saison – qui s’achève le 2 juillet – permettra à l’histoire de ne pas s’enfoncer dans des poncifs qu’elle semble pourtant embrasser. Tout le potentiel n’est pas encore évaporé, donc, le premier meurtre auquel nous assistons pourrait bien être le véritable point de départ, car une fois le corps retrouvé, l’ambiance de ce mariage va certainement changer et c’est cela qui motive pour continuer à suivre, dès la semaine prochaine.