Hart of Dixie – Pilot (1.01)

Après avoir obtenu son diplôme, Dr. Zoe Hart avait un plan de vie tout tracé. Mais après que son petit ami se soit séparé d’elle et qu’elle se voit refuser le travail de ses rêves, elle plie bagage pour Bluebell, Alabama, détour obligatoire pour décrocher le job qu’elle vise. Seulement, la New Yorkaise a des difficultés à se faire à la vie du coin.

Rachel Bilson incarne Zoe Hart, une doctoresse New Yorkaise qui va devoir quitter la grosse pomme pour Bluebell, une petite ville d’Alabama dans Hart of Dixie, série créée par Leila Gerstein – diffusée sur The CW.

Zoe Hart avait tout prévu, sauf que la vie ne se déroule pas comme elle le voulait. Elle s’affirme rapidement comme une femme déterminée et qui sait se rendre agaçante. Elle est à peine arrivée à Bluebell que l’épisode semble déjà se noyer sous une musique trop forte, une trop grosse dose d’idées reçues et une aussi importante de clichés. La voix-off qui fournit quasiment aucune information supplémentaire participe à donner le jour à une entrée en matière totalement ratée.

L’énergie que met Zoe à jurer dans le paysage – talons haut à l’appui – finit en partie par se révéler payante. Après avoir passé sa vie à lutter contre sa mère et tenter d’obtenir l’attention de son père, le Dr. Hart doit s’ouvrir au monde. C’est donc un clash qui se crée entre sa vision très New Yorkaise de l’existence et la vie simple de Bluebell, où les habitants se connaissent et s’entraident – mais ont aussi leurs griefs et leurs secrets.

Le Dr. Hart n’a pas choisi au hasard Bluebell, elle a tout simplement fini par accepter l’offre de travail du très persistant Dr. Harley Wilkes. Sa volonté de voir la jeune femme quitter sa zone de confort pour le Sud parait étrange et l’épisode se doit alors de légitimer cette idée. Autant dire qu’entre les débuts de Zoe à Bluebell, la présentation des habitants, la rencontre avec quelques patients, et cet étrange Dr. Wilkes qui lui a légué son cabinet médical, le pilote offre une exposition plutôt bancale et peine à crédibiliser les motivations de Zoe.

Malgré des situations téléphonées et certaines douloureuses lignes de dialogues, Hart of Dixie finit par s’en sortir en promettant par interlude une palette de personnages plus intéressante que son héroïne. Avec une jeune femme qui se retrouve dans un environnement dont elle ne connaît ni la culture, ni les rapports que les habitants entretiennent, le show possède une véritable source de drames et/ou de situations cocasses – possiblement classiques, mais efficaces.

Hart of Dixie doit donc clairement faire ses preuves, car son pilote souffre d’être trop prévisible et d’une grosse immaturité incarnée par son personnage principal. Il y a donc de l’espace pour évoluer après un début précipité  mais qui donne quand même envie de voir dans quelle direction la série va s’orienter.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link