Un homme âgé est retrouvé mort, et il semble avoir vieilli à vitesse fulgurante. Audrey et Nate cherchent à découvrir ce qui lui est arrivé alors que le phénomène touche un autre homme.

Nous voici avec une classique affaire de vieillissement accéléré à Haven. Le tout commence avec un mort retrouvé dans une barque, et suffisamment de dialogues explicites pour nous annoncer dans quelle direction va se tourner l’histoire.

Nous avons un homme, et avant que l’enquête commence, nous savons qu’il doit être plus jeune que ce que son corps laisse supposer. Il ne faudra quand même pas trop de temps à Nathan et Audrey pour arriver à cela, l’autopsie se chargeant bien évidemment de faire ce constat.

La volonté de ce Ball and Chain est clairement d’essayer d’introduire quelques twists à cette histoire qui a déjà été explorée suffisamment de fois avant pour que le spectateur connaissance les rouages mêmes du déroulement de l’affaire. Pour le coup, c’est bien sympathique de tenter d’y insuffler de l’originalité, si ce n’est que c’est ce qui va entrainer l’épisode dans le gouffre.

Sans surprise, une belle femme est responsable des morts, et sans surprise, cela va se retourner contre quelqu’un que l’on connaît. A l’évidence, Nate n’est pas le genre d’hommes que l’on séduit au cours d’une soirée, alors c’est Duke qui sera la cible. Cela tombe bien, car le début de l’épisode s’est efforcé de nous faire comprendre que le diner qu’il tenait à avoir avec Audrey (romantique ou entre amis ? C’est laissé en suspens) n’aura pas lieu. Oui, cet épisode de Haven appuie lourdement sur certains évènements, ce qui fait que tout en devient encore plus mécanique qu’à l’accoutumée.

Pendant que le scénario perd son temps à insister sur des scènes et détails que l’on a pourtant déjà saisis, la dernière ligne droite de l’histoire va se montrer précipité, peinant à faire tenir debout tout le phénomène mis en place. Une femme qui semble changer d’apparence, des bébés, et la mort du papa à l’arrivée. Tout ceci forme un joli bordel qui a des difficultés à être crédible. Les explications vont se faire avares, et si certaines sont logiques, la transformation reste bizarre (et encore une fois, le problème n’est pas complètement résolu).

Dans tout cela, il faut quand même noter que l’épisode permet de se pencher un peu sur la relation conflictuelle qui lie Nate et Duke, tout particulièrement quand ce dernier est sur le point de mourir. Il n’y a pas réellement de détails fournis sur l’animosité qui existe entre eux, mais cela n’empêche pas les deux personnages de s’étoffer à travers ces scènes. Il n’y a juste qu’à espérer que quand les motifs nous seront révélés, ils fourniront une explication juste à l’état de leur relation, qui n’est pas à proprement parler du simple amour/haine, mais tend à s’orienter vers quelque chose de plus complexe.

Ainsi, Haven continue son exploration des phénomènes étranges qui surgissent dans la ville, mais n’arrive clairement pas à s’en dépatouiller et à les rendre solides et tangibles.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire