Audrey, en compagnie de Duke, enquête sur l’affaire du Colorado Kid, et rencontre une conseillère d’éducation qui va se retrouver connecté à différents meurtres ayant lieu à Haven.

Suite à la révélation de Duke à la fin du précédent épisode, Audrey a une piste à explorer au sujet du Colorado Kid et de sa possible mère, Lucy Ripley. Pour justifier son silence, Duke explique qu’il ne se souvient de rien, et rapidement il apparaît que cela ne touche pas que lui. En tout cas, l’enquête d’Audrey ne va pas véritablement progresser malgré le fait qu’il commence à y avoir beaucoup de monde connecté à l’histoire.

Enfin, sa première piste se nomme Vanessa et rapidement, cette conseillère ancienne baby-sitter de Duke se retrouve liée à l’affaire sur laquelle Nathan souhaite enquêter. Il y a des explosions, tuant des personnes au passage.

Le début tente donc de jongler entre tous ces éléments et il le fait de façon malhabile, ne parvenant pas réellement à installer convenablement les personnages secondaires présents pour insinuer le doute. En fait, si l’histoire veut faire porter nos soupçons sur Vanessa, cela échoue lamentablement. Il est évident que ce n’est pas elle, mais qu’elle voit le futur. Qui plus est, les petites scènes avec les jeunes sont un peu trop orchestrées pour qu’on ne devine pas où cela nous mènera.

Pour le coup, « The Hand You’re Dealt » peine à réellement trouver une direction, affaibli par une certaine prévisibilité. Malgré cela, l’épisode parvient à tirer son épingle du jeu pour ce qui touche à ses personnages. D’abord, nous avons le droit au retour de Julia, la fille d’Eleanor. Ce n’est pas une fan d’Haven, ce qui n’est sûrement pas dépourvu d’intérêt. Elle n’est pas avare en informations, prête à endosser le rôle de médecin du coin et d’amie pour Audrey, ce qui serait un plus non négligeable. Puis, il y a Duke, qui s’intègre à l’histoire via le Colorado Kid et sa relation avec Vanessa. Cela permet de bien justifier sa présence, de même que l’intrigue lui offrira de nouveaux moments avec Nathan les poussant tous deux vers une collaboration moins conflictuelle. C’est une piste qui mérite d’être conservée, car leurs prises de bec finissent par être lassantes.

C’est au final dans son dernier quart d’heure que cet épisode s’exprime le plus, menant Audrey à pousser le responsable à bout pour protéger autrui. Certes, les pertes et les départs s’accumulent et personne ne s’interroge sur les réactions de l’entourage des gens, mais il semble que cela fasse partie intégrante de la vie à Haven. Si on a décidé de s’installer dans le coin, avec les « Troubles », c’est à ses risques et périls. En tout cas, c’est la petite règle en italique en bas du contrat. En plus de cela, Duke va apprendre par Vanessa comment il va mourir, et au lieu de conserver cela comme un mystère, il va révéler sa triste mort, se trouvant alors lié de façon inextricable à l’enquête que mène Audrey sur sa mère. Tout le monde est ainsi dans le même bateau, pour des motifs différents, mais cela nous assure ainsi une collaboration qui trouve ici sa justification sur la durée.

Pour terminer, cet épisode de Haven n’est donc pas très maitrisé, particulièrement dans sa première partie. La seconde, malgré les défauts inhérents à l’histoire, aura quelques soubresauts.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire