Deux escrocs détournent le navire de Duke dans le but de lui voler une boite qu’il transporte. Sur le bateau, ils sont forcés d’emprisonnés Audrey, son patron, Duke et Julia.

Haven s’approche de sa fin de saison, et il est ainsi peu surprenant de constater que cet épisode joue ainsi avec quelques mystères bien établis de la série. Elle le fait sans trop forcer le trait, et en fait, dans son ensemble, l’épisode parviendra à tirer parti de quasiment tout ce qu’il met en place.

The Trial Of Audrey Parker joue avant tout avec les duos formés pour l’histoire. Ainsi, sur le bateau de Duke, Audrey est en compagnie de son patron souhaitant la ramener à Boston, alors que Duke lui-même va finir par être isolé des deux passagers escrocs avec Julia. A Haven, Nathan est confronté à son père.

L’un des deux escrocs est lié aux « Troubles », mais les deux hommes ne seront pas très fouillés, étant là pour créer avant tout la situation, cette dernière ayant l’intelligence de jouer sur les dynamiques qu’elle installe tout en parvenant à exploiter raisonnablement la crise qui lui sert de prétexte – épaulé par le strip-tease de Duke, soyons honnêtes !

Quoi qu’il en soit, la confrontation la moins pertinente est assurément celle entre Audrey et son patron, car son issue est on ne peut plus prévisible et que surtout, on tourne quelque peu autour du pot. Cela a quand même l’avantage de mettre en relief la difficulté légale dans laquelle Audrey se trouve à chaque fois, ne pouvant décemment pas emprisonner les gens parce qu’ils ont une ombre tueuse. Le plus important ici, c’est que son ancien boss – vu qu’elle quitte son job – est simplement là pour pousser Audrey à rester. Depuis le début, on sait qu’il a des plans, mais on ne sait toujours pas ce qu’ils attendent exactement d’elle. Enfin, Haven n’est pas qu’une simple petite ville où les « Troubles » se manifestent, vu la relation entre l’agent Howard et le Chief Garland Wournos.

Les deux autres confrontations que l’épisode va mettre en scène auront l’avantage de réellement approfondir les personnages. Celle qui a lieu entre Duke et Julia offre un angle d’approche plus direct au sujet du travail de ce premier et de ses choix personnels. La jeune femme trouve définitivement bien sa place dans la série, étant suffisamment liée à la ville pour avoir une histoire passée, tout en n’étant pas à l’abri de découverte vu qu’elle a quitté les lieux il y a quelque temps. Ainsi, Duke se montre assez ferme et sans regret quant à ses décisions de carrière, ce qui permet de solidifier un peu cette partie du personnage, longtemps restée floue dans la série. En plus, il y a sûrement là une possibilité d’exploitation pour le futur à ne pas négliger.

La dernière confrontation – celle qui touche Nathan et son père – fournit l’occasion de mettre des mots sur le conflit qui les lie. Cela a déjà été effleuré, et le fait est que la série ne semble aucunement vouloir prendre de raccourcis, refusant de s’orienter dans une direction de réconciliation, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Il faut plus qu’une envie de paix de la part du Chief pour que son fils passe outre sa jeunesse, et c’est naturel.

Ainsi, dans son ensemble, cet épisode de Haven réussit à réellement tirer parti de ce qu’il met en place. S’éloignant un peu de Haven pour se retrouver avant tout sur un bateau, cet éloignement se montre plutôt bénéfique, permettant de se pencher sur les personnages et ce qui les lie, l’ensemble se révélant bien maitrisé.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire