Heroes - .07% (1.19)
Après de longues semaines d’absence, Heroes revient pour sa dernière ligne droite.
Nous avons donc, pour l’occasion, un gros rappel des évènements passés. Au lieu de reprendre directos sur Peter, ou Hiro, on va passer tous les autres personnages au crible avant. Et cette semaine, tout le monde à sa part, bien que ce soit la famille Petrelli qui occupe la plus grande partie.

Nous revoyons le père de Claire, M. Bennet, qui se trouve enfermé par ses anciens employeurs, pas très loin de Matt et par conséquent, grâce à ses pensées, lui dit ce qu’il faut faire pour s’enfuir. Il récupère Ted, et une fois libéré Mr. Bennet, partent pour de nouvelles aventures avec tous les différends mis de côté : il s’agit d’abattre la compagnie et pour cela, il faut aller à New York.

Linderman sert de belles paroles à Nathan, lui montre sa magnifique collection de peintures (qui est son contact avec Isaac maintenant que Simone est morte ?) et montre à Nathan que la maison blanche n’attend que lui.

Du côté de Jessica, son mari en a marre et décide qu’il doit emmener Micah loin de sa mère. Il lui laisse jusqu’au lendemain. Cette dernière va d’ailleurs avoir un entretien avec Linderman qui a besoin de Micah, justement. Aussi pourrie soit-elle, Jessica refuse de lui « prêter » son fils. Tant pis, Candice la métamorphe est là pour ça et Linderman repart avec le gamin.

En parallèle, Grand-mère Petrelli fait comprendre à sa petite fille Claire qu’elle va devoir aller en France, se nourrir de ses expériences de la vie, qu’elle le veuille ou non.

Mais entre temps, Peter a passé l’arme à gauche contre un combat 5 minutes maxi montre en main contre Sylar (décevant au plus au point et qui pourtant est visuellement très bon).

On sent qu’il n’y a que Peter qui n’est pas corrompu dans cette famille. Grand-mère Petrelli est prête à dissimuler la mort de son fils le temps que Nathan soit élu. Mais Claire va sauver ce brave Peter en enlevant le morceau de verre de sa tête qui l’empêchait de guérir. Une fois debout, avec sa nouvelle superbe coupe de cheveux, Peter dit à Nathan que Claire doit rester là, mais bien qu’il ne le dise pas à son frère, Nathan pense autrement, et semble convaincre Claire qu’elle doit s’en aller pour une petite semaine. C’est donc manipulation à gogo chez les Petrelli. Au final, il est difficile de savoir qui est plus pourri que l’autre.

Les révélations de Linderman sur un groupe de personnes avec des pouvoirs tentant de faire le bien pourraient presque laisser supposer que Grand-mère Petrelli était dedans. Elle est aussi vicelarde que Linderman, ça pourrait tenir la route. D’ailleurs, notre ami Linderman a le pouvoir de ramener à la vie (du moins les fleurs, maintenant il ne reste plus qu’à savoir quelles sont les limites de son pouvoir).

Mohinder, qui pense que Peter est mort se voit aborder par Thompson, qui est presque à lui offrir un job, pour qu’il aide à éliminer Sylar (d’ailleurs, on ne sait pas pourquoi il ne l’a pas achevé quand il était inconscient…)

D’ailleurs, notre serial killer préféré est parti liquider celui dont on savait qu’il allait passer l’arme à gauche, j’ai nommé Isaac. Ce dernier considère qu’il va mourir en héros, et semble avoir peint des tableaux que l’on n’a jamais vus, mais qui en disent long sur le futur. Il a d’ailleurs donné son livre de dessin à un type qui faisait la livraison de ses BDs. Va-t-on le revoir ? That is the question…

Une fois finie la sale besogne, Sylar peut dessiner, et son style est clairement différent de celui de Isaac. Cela peut nous faire poser plusieurs questions, sur la perspective du dessinateur, sur son rôle dans les évènements, sur le futur qu’il peut dessiner… Ils n’ont plus qu’à mettre Peter au travail, mince alors ! J’avais le vague souvenir qu’il dessinait comme Isaac d’ailleurs. Donc peut-être cela signifie-t-il tout simplement que Sylar, il n’aime pas le style BD ?

Pour finir, Hiro et Ando ont fait un bond de cinq ans dans le futur et rien n’a changé. Hiro décide alors qu’il faut savoir ce qui s’est passé pour pouvoir modifier ce qui en est à l’origine. Pensant qu’Isaac doit être encore en vie, il rentre dans son loft mais il trouve a la place des fils servant de chronologie où les évènements sont accrochés, représentés à l’aide de photo ou d’articles. Il entend alors un bruit et va alors se retrouver face à lui-même…

Next week, un épisode dans le futur…

PS : si vous vous questionnez sur le titre de l’épisode, cela correspondrait selon les dires de Nathan au nombre de morts dans la population mondiale

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire