Heroes – 1961 (3.23)

Angela va révéler un lourd secret de son passé qui est à l’origine de la Company et qui apprendra à Mohinder ce que son père a fait par le passé.

1961 se veut être le Company Man d’Angela Petrelli. Globalement, il est là pour combler le trou qui se trouve être à l’origine de l’association des premiers conspirateurs qui ont animé la série jusqu’à maintenant.

Malheureusement, il semble que sur ce sujet, il n’y avait étonnamment pas grand-chose à dire. Tout va alors s’articuler autour d’Alice, la sœur d’Angela qui est présumée morte. En 1961, le gouvernement avait créé un camp où les gens avec pouvoirs étaient accueillis pour être « soignés ». L’épisode ne précisera pas réellement quel était le but premier de toute l’opération, seulement que le père de Mohinder y était le scientifique en chef. Quoi qu’il en soit, pour Angela, Linderman et autres, on leur voulait du mal.

Bref, ils avaient décidé d’alerter la police, mais au camp, Alice va accidentellement provoquer une suite d’évènements qui aboutiront sur un massacre. Pour info, son pouvoir à elle est le même que Tornade des X-Men.

Tout apparait alors se baser sur un malentendu, ou, au moins, un bon paquet de non-dits. D’ailleurs, à la fin de l’épisode, on n’en aura pas beaucoup appris et l’ensemble finit par ressembler à une excuse moyennement valable pour gagner 42 minutes.

Avec son rythme mollasson, les lourdeurs habituelles de la scénarisation de la série, et des révélations qui paraissent bien simplistes, cette histoire semble passer complètement à côté de son but. On est loin de Company Man, très loin.

Il ne reste que deux épisodes pour conclure le chapitre et la saison, 1961 n’a fait que rallonger l’échéance d’une semaine, nous laissant une nouvelle fois dans l’expectative.