Heroes - Acceptance (4.04)

Angela tente d’aider Nathan à rester Nathan, mais cela ramènera des souvenirs qui auraient dû rester oubliés. Tracy récupère son ancien travail, mais commence à douter sur ce qu’elle veut réellement. Hiro tente d’empêcher le suicide d’un employé, mais n’y arrive pas, peu importe ce qu’il tente.

Cette semaine, il faut accepter que les choses aient changé. Pas nous, mais les Heroes bien entendu, car cette saison, il semble que donner une thématique bien spécifique à chaque épisode soit devenue la norme pour la série.

Donc, Hiro est toujours mourant, mais il ne l’accepte pas, comme il ne le dit pas à sa sœur. Il va alors s’occuper d’un ex-employé qui n’arrête pas de se suicider en sautant du toit de l’immeuble. Tous les voyages dans le temps effectués ne servent à rien, il continue à faire et refaire la même erreur, à un autre moment, et les conséquences sont invariablement les mêmes. Malgré quelques éléments qui apportent une touche de légèreté à toute l’histoire, le style d’écriture de la série depuis la reprise ne s’affine pas et l’on s’ennuie à attendre qu’Hiro comprenne ce que nous avons saisi assez rapidement.

Les autres storylines sont dans le même esprit, avec d’un côté Tracy qui reprend son job dans la politique et Noah qui refuse de se relancer dans son propre travail. Tous les deux vont d’ailleurs se croiser, le temps d’un échange qui leur permettra de réaliser où ils en sont. C’était reculer pour mieux sauter. Le fait est que tout l’épisode semble se concentrer à démontrer des choses que l’on avait déjà comprises dans le season premiere. Un moyen d’étirer inutilement des intrigues qui manquent cruellement de dynamisme.

Un peu plus intéressant, par contre, c’est la storyline de Nathan. Certes, la façon dont elle est mise en place est un peu grossière, mais à ce point, il est bon d’arrêter de préciser que ce n’est pas fait avec style, car je vais passer toute la saison à le dire, même si j’aimerais franchement annoncer que ça a changé.

Bref, Nathan, c’est Sylar, mais l’un comme l’autre ignore un fait dérangeant du passé qui reviendra, car même s’il n’en a pas conscience, Nathan possède les pouvoirs de Sylar. Toutes les prémices de cette histoire étaient mauvaises, mais peut-être que cela finira par se transformer en quelque chose de plus captivant, surtout vu la tournure que prennent les évènements. La bonne idée est d’impliquer Millie, l jouée par Swoosie Kurtz – totalement anecdotique durant son passage express dans le chapitre dernier. Elle n’est pas amie avec Angela pour rien.

De manière générale, les personnages extérieurs qui sont utilisés depuis le début de la saison, de Samuel à Emma en passant donc par Millie, ont été capables d’apporter des éléments un peu inattendus, tandis que les réguliers semblent coincés, en attente d’un déclencheur qui pourrait les faire repartir. Pour Noah et Tracy, cela parait assez proche de se produire, mais le rythme de ce chapitre est trop lent et on peut craindre que les storylines continuent à s’étirer en longueur.

Bref, l’épisode ne fut pas transcendant, malgré quelques bonnes petites choses. On peut toutefois apprécier le fait que même si ce qu’on nous présente est dénué de réelle direction pour le moment, cela pourrait être sur le point de changer. Je sais, je suis optimiste.