Heroes - Brave New World (4.19)

Noah et Claire sont enterrés vivants. Peter doit convaincre Matt de laisser Sylar partir pour empêcher le massacre programmé par Samuel. Ce dernier force Emma à faire venir le plus de monde possible au Carnival.

End of Volume Five

Nous voilà arrivés à la fin de ce « Volume », finalement. Quand tout a commencé, je pensais qu’il serait plus court, car l’histoire de Samuel était intrigante, mais n’avait pas le potentiel pour tenir aussi longtemps. Il se trouve que c’était vrai et c’est probablement pour cela que cette fin se fait dans une indifférence rarement égalée dans cette série.

Tout se produit comme on aurait pu le prévoir, à la minute près. Du sauvetage de Claire et de son père à l’arrestation de Samuel, en passant par Sylar qui sauve Emma. En fait, on nous avait tellement donné d’indices sur ce qui allait se produire que le plus surprenant est que les scénaristes n’ont même pas essayé de nous surprendre en jouant avec la perception que l’on pouvait avoir de ce qui se préparait. À moins qu’ils aient essayé… On ne sait jamais.

Bref, Claire et Noah parlent un peu, sont sauvés, se rendent à New York. Sylar et Peter sortent de la cave et échangent quelques mots avec Matt pour le convaincre que Sylar est devenu bon. À dire vrai, Matt n’a pas l’air convaincu, mais plutôt résigné. Que peut-il faire ? Après tout, il connait la chanson, c’est la saison 4 quand même !

De son côté, Hiro a le droit à sa conclusion. Vu qu’il n’y a qu’un seul hôpital à New York, c’est forcément là que Charlie se trouve. Elle a vieilli, normal, et elle a fait sa vie. On traine assez pour permettre à Hiro et Ando d’arriver sur les lieux de l’action juste quand on a besoin d’eux, car il faut bien le dire, il y a déjà du monde sur place.

L’ensemble ne manque pas de rythme, car tout s’emboite assez bien. Ce n’est pas pour autant effréné, mais ça évite que l’ennui ne s’installe trop.

À l’image d’une bonne partie de ce volume 5, cette conclusion manque de panache. La série devrait sérieusement commencer à penser à ajouter une grosse dose de second degré, car le premier a clairement été au bout de sa course.

Au fil des semaines, j’ai dit à peu près tout ce qu’il y avait à dire, je ne vais pas en rajouter, passons au Volume 6.

Volume 6 – Brave New World

La série n’est pas encore annulée au moment où j’écris ces mots, ça ne veut pas dire qu’elle ne le sera pas. En attendant, suivant la tradition, on commence un nouveau Volume de l’histoire.

On reprend à la minute où l’on s’est arrêté avec le Volume 5. Samuel est envoyé au loin et la presse veut savoir ce qui se passe. Claire, malgré la volonté exprimée par son père durant tout l’épisode, a décidé qu’il était temps qu’elle se révèle au monde. La sale petite égoïste qu’elle est va changer le monde sans demander l’avis à ceux qui sont le plus concernés.

Peu importe, car cette décision a le mérite d’envoyer la série là où elle aurait dû aller il y a déjà pas mal de temps. A moins que les spectateurs se mettent à croire qu’il s’agissait d’un tour de magie à la David Blaine ou je ne sais quoi.

Enfin bon, si Heroes devait se terminer là-dessus, je ne suis pas persuadé que cela dérangerait beaucoup de monde. Après tout, c’est mieux que de clôturer sur Samuel qui est mis en prison, ça a plus d’impact.

Quoi qu’il en soit, cette quatrième saison est arrivée à son terme.