Heroes – Cold Wars (3.17)

Matt, Mohinder et Peter kidnappent Noah Bennet dans le but de découvrir qui est après eux.

C’est le moment de boucher quelques trous dans toute cette histoire de traque, à commencer, et même principalement, par la découverte de l’implication de HRG dans le projet. Pour ce faire, nous avons 3 de nos fugitifs qui jouent aux kidnappeurs et Matt va lire dans les souvenirs de leur victime.

Petit truc qui permet ainsi de nous donner quelques bribes qui s’emboitent à merveille, de façon à ne pas trop en révéler, mais à quand même faire avancer l’intrigue.

On découvre dès lors quand ce brave Noah a été mis à la retraite par Angela Petrelli, puis quand il est revenu dans le jeu via Nathan. Sa première rencontre avec Danko va rapidement montrer à Parkman qui est le grand méchant dans l’histoire. Il est assez clair que le personnage interprété par Zeljko Ivanek est là pour personnifier la menace de façon que l’on puisse bien tout sectoriser, comme ça à toujours été le cas dans la série. Ainsi, cet épisode donne justement à HRG l’opportunité de reprendre convenablement sa place au milieu, là où il excelle depuis le début, dans les zones de gris, comme il le dit.

De manière générale, cet épisode ne nous apprend pas grand-chose, mais permet quand même de remettre Bennet et Angela dans la course. Avec eux sur la troisième base, on peut espérer que l’intrigue va pouvoir prendre une route un peu plus subtile qu’actuellement. Il faut dire que cette manière de tout diviser en deux camps n’a jamais été très bénéfique à Heroes, donc un peu de changement dans la répartition des forces ne peut pas faire de mal.

Cela dit, on note bien que c’est quand même plutôt flou et que l’on ne sait pas où cela peut nous mener. Le mystère clairement mis en place, on peut espérer en découvrir plus prochainement.

Dans la forme, comme promis, nous ne retrouvons pas de multiples intrigues dans un même épisode. On se concentre sur une seule histoire. C’est une bonne chose, même si ici ça a tendance à tirer un peu en longueur. Mohinder et Matt se répètent, brassent de l’air et perdent du temps. Une aventure secondaire aurait largement pu trouver sa place.

Au final, l’épisode souffre d’un léger manque de rythme et du fait que l’on a moins d’informations que l’on voudrait nous le faire croire. Malgré ça, le visionnage n’est pas désagréable, mais l’intrigue de ce chapitre est sur le point de s’enraciner, car elle a déjà tendance à légèrement se répéter. Espérons que la suite sera un peu plus fournie en rebondissements et que l’on sorte du pitch de la storyline qui semblait, jusque-là, être la seule véritable idée : avoir des fugitifs. Cela devient un peu maigre, mais la conclusion nous introduit une sorte d’enjeu colossale pour la fin saison. À suivre donc.