Heroes - Godsend (1.12)
Fabien, petit reviewer de la série a décider de laisser au placard Heroes et de reprendre plus tard, si l’envie lui dit. C’est donc moi qui reprends la relève, avec là aussi, l’épisode de retour après la pause.

Il s’agit donc d’un épisode de relance d’intrigue si on peut dire avec Tim Kring, créateur de la série au scénario. Et ça laisse un peu à désirer.
Les bonnes 10 premières minutes sont consacrées à remettre les personnages dans leur contexte.
Grâce à Peter Petrelli, nous savons que nous avons dû faire un bond de deux semaines. Il reste 3 semaines à Hiro pour sauver le monde.
Nicki est en prison, et par un étonnant miracle son mari ne l’est pas. Le type s’est quand même échappé de prison, mais il coule des jours moyennement heureux avec son fils.
Tim Kring a décidé de donner un pouvoir à Nicki qui parait être la force. Car pour la 1ere fois, sous sa vraie personnalité et nom sous l’identité de Jessica, elle arrive à casser le bâton du garde de la prison. Vrai ou faux ? A vrai dire, si il pouvait se contenter de liquider le perso, car super pouvoirs ou pas, cette intrigue est nulle.
Claire, notre Wolvie au féminin, n’a plus de vie. Depuis qu’elle a découvert qui était vraiment papa, la petite est perdue. Elle décide donc de convaincre Zach qu’ils étaient amis et qu’ils peuvent encore l’être et pour ceci rien de tel qu’un petit parallèle avec le premier épisode et son saut de l’ange.
Hiro, quant à lui, a ses pouvoirs qui faiblissent et décide de récupérer l’épée, qui se trouve dans un musée à New York, et qui se révèle être un bout de bois.
Il va finir chez Isaac Mendez, comme Simone et Nathan Petrelli, ce dernier voulant voir les peintures.
Oui, car notre ami Peter est dans les choux. Et tandis que son frangin commence à croire ces histoires de peintures montrant le futur et que son frère serait peut être un méchant, Peter se réveille et décide de s’en aller, à Las Vegas
Ville où vont aller Simone et Hiro et son pote, car c’est là bas que se trouve la fameuse épée. Oui, Simone connaît le propriétaire de l’épée. Il faut bien lui donner une utilité.
Mais revenons à Peter. Il a encore eu sa super vision, mais cette fois-ci, il y avait un type qui rigolait. Et ce type, il va le voir dans les rues de New York en train de voler de l’argent.
Quand Peter va l’arrêter, il va péter un câble, car personne ne peut le voir. Il est invisible.
Voici le point positif de l’épisode : l’introduction de Christopher Eccleston au casting, du moins pour quelques épisodes.
Au milieu de tout ceci, on vous montre une petite scène d’un type, dans une petite grange paumé, qui s’amuse à allumer ses mains, comme dans la fameuse vision de Peter faisant exploser New-York. Comme c’est bizarre…. Personne ne l’avait vu venir, surtout quand on sait que l’habilité de Peter est d’emprunter les pouvoirs du voisin…
Greg Grunberg quant à lui (oui, je ne connais pas le nom du personnage) se fait limite virer du FBI mais il est bien décidé a découvrir ou est Silar et le rôle du père à Claire dans tout ceci. Ce dernier rencontre d’ailleurs le Pr. Suresh, mais ce dernier l’envoie balader.
Un épisode décousu, en grande partie pour tout remettre en place et relancer les intrigues.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire