Heroes - Once Upon A Time In Texas (4.08)

Hiro voyage dans le temps pour sauver Charlie et doit changer plus que prévu pour la sauver.

La saison 1 commence un peu à dater, mais cette semaine on va quand même s’y replonger, histoire de tenter de se souvenir du bon vieux temps. Une fois de plus, Hiro va tenter de sauver Charlie. Il me semblait, mais je dois me tromper, qu’il avait été établi qu’elle ne pouvait pas l’être. Peu importe, car plus résolu que jamais à changer cela, Hiro va trouver une solution au problème.

L’idée est d’empêcher Sylar de la tuer, puis de lui demander de la sauver. On retrouve alors le tueur de l’époque, avant qu’il ne s’en prenne à Claire, la première fois. Moment charnier du début de la série, une époque où Sylar était mystérieux, charismatique et n’avait pas eu tous les changements de personnalités qui ont un peu atténué sa force en tant que personnage. Bref, The Good ol’ Days !

Certes, à l’époque, je n’étais pas un gros fan de la série, elle avait déjà une grosse tendance à s’étirer en longueur, mais l’attrait de la nouveauté et la façon dont était entretenu les gros enjeux de l’époque faisait que… en fait, j’ai arrêté à la mi-saison et j’ai regardé la fin, genre quelques mois plus tard. Ce n’était pas la passion, mais revenons au départ.

Donc, Hiro est désespéré et que doit-il faire ? Rien, c’est là le truc, tout ce qu’il veut changer influencera l’avenir et, donc, tout ce qu’il modifie dans cet épisode fait naitre pas mal d’interrogations. Du coup, ma curiosité n’a pas été aussi sollicitée depuis longtemps par cette série, je veux savoir si quelque chose a vraiment changé ou si ce qu’il a dit à Sylar n’a eu aucun effet. Ça m’étonnerait, mais bon, on ne sait jamais. Alors, la semaine prochaine, la conjoncture de la série sera-t-elle totalement chamboulée ?

En attendant, même si revoir Charlie fait son petit effet, tout comme retrouver Hiro improvisant et courant dans tous les sens, il faut bien admettre qu’il y a un gout de réchauffer. Pour compenser cela, on offre à Samuel une petite place dans le tableau afin de lui fournir finalement ce que je réclame depuis quelque temps : des motivations. On découvre enfin pourquoi il veut Hiro et, même si on est loin de voir tout le tableau, on sent qu’il y a désormais un sens à son histoire. Bien entendu, on aurait aimé que cela n’implique pas Suresh, mais on ne peut pas tout avoir.

À côté, on profite du passage dans le passé pour nous inventer une toute nouvelle histoire autour d’HRG (c’est uniquement comme ça qu’on le connaissait à l’époque). Le voilà donc à travailler avec LaurenElisabeth Rohm. Entre eux, il y a une sorte d’attirance qui dérange Noah qui était à l’époque un homme marié. Ce n’est pas anodin, on sait que la blonde va revenir, sinon pourquoi nous montrer une histoire qui se conclut par le classique : le haïtien a fait le ménage. Donc, pour le moment, ça ne sert à rien, juste à offrir un peu de behind the scenes sur HRG, à l’époque où il était juste un méchant avec une paire de lunettes.

Cet épisode est donc là pour apporter des changements. Passer par Hiro pour cela donne toujours un côté candide aux évènements, mais on nous offre quelques perspectives d’avenir qui sonnent plus sérieuses. On verra donc ce que ça donnera. Quoi qu’il en soit, la valeur de l’épisode se trouve plus dans ce qui est promis que dans ce qui est délivré. La suite déterminera donc son importance, car dans la forme, on ne sort pas trop du format de la saison, avec son ambiance un peu lourde et ses mises en condition balourdes.