Nathan Petrelli se fait tirer dessus, et le coupable envoie Peter et Matt dans un monde inconnu. Sylar rend visite à Claire dans le but de prendre son pouvoir et regagner de la force. À Tokyo, Hiro et Ando se retrouve à veiller sur le secret de famille, qui pourrait mener à sa perte s’il est révélé, mais ils font aussi la connaissance de Daphne, qui a le pouvoir d’aller très vite. A New York, Suresh découvre l’origine des pouvoirs et ainsi la possibilité pour le déclencher chez les êtres ordinaires.

Je n’attendais pas du tout le retour de Heroes, et, en toute honnêteté, je le craignais plus qu’autre chose. Ce fut donc moins de souffrance que je ne l’avais imaginé que de me mettre devant cet épisode. Il faut dire que j’ai terminé la seconde saison dans une douleur intense, et c’était un soulagement de l’avoir s’achever. Alors, si Second Coming est moins pénible que ce que je pensais, il vaut mieux éteindre le cerveau pendant tout le visionnage, il y a bien trop d’incohérences en 45 minutes, pour réussir à trouver une logique. Et si c’est moi qui vous le dis, c’est qu’elles sont nombreuses !

Le début n’est pourtant pas mauvais et la pirouette sur le tireur est bien trouvée. C’est en fait un Peter du futur balafré le responsable. Pourquoi a-t-il toujours sa cicatrice alors que le monde n’a pas explosé, alors qu’il a déjà été changé au moins deux-trois fois depuis ? J’exagère sûrement, je n’ai pas très bonne mémoire là-dessus, mais l’idée est là. Ce qui en découle par contre est assez étrange. Pourquoi le Peter balafré reste-t-il dans le coin et s’est-il débarrassé du Peter non balafré, ainsi que de Matt Parkman ? Linderman est de retour, Nathan, allongé sur son lit d’hôpital le voit.

Le reste, c’est Nikki – que j’aurais aimé qu’on se débarrasse d’elle – et qui est en vie, mais qui s’appelle Traci (ou Tracy, comment pourrais je le savoir ?). J’ai toujours l’impression d’être prise pour une idiote assez régulièrement avec ce show, mais chance pour la demoiselle, on ne la voit pas assez pour que cela m’énerve.

La palme, de toute façon, dans l’histoire, revient à Hiro. Qui est avec Ando. Il est à la tête de l’entreprise de son père. Ce dernier est mort, mais il a fait un enregistrement où il dit à son fils de ne pas ouvrir le coffre, qu’il doit protéger ce qu’il contient. Tel père, tel fils, ils sont tous les deux stupides. Hiro s’ennuie – il n’a plus de destinée, le pauvre petit – alors il va l’ouvrir. Mais il faut être un peu débile pour dire à quelqu’un de ne pas ouvrir un coffre. Si on voulait vraiment que ce soit le cas, on ne lui dirait pas.

C’est ainsi que l’on rencontre Daphne, vu dans mon cas la dernière fois dans Friday Night Lights, ou étrangement, elle sonnait juste. Ici, ce n’est pas du tout le cas. Il faut dire que notre affaire est complètement bidon, ça fait peur. Daphne, c’est Flash si vous voulez, elle va vite. Trop cool. Et qu’est-ce qu’elle fait là, à part voler un bout de feuille avec une formule chimique ? Aucune idée.

Pour combler les trous, Sylar fait mumuse avec Claire, où l’on traine en longueur, car vu les pouvoirs de l’homme, il aurait pu mettre un terme rapidement à notre souffrance. Car Hayden Panettiere n’a pas pris de cours de comédie entre les deux saisons. Il dit à la jeune fille qu’elle ne peut pas mourir, mais j’ai comme dans l’idée que si on lui découpait les membres, on lui arrachait les organes, on lui découpait la tête, façon Highlander, bref, si on mettait le paquet, on pourrait avoir sa peau. Mais, oui, je sais Wolverine est toujours en vie, alors pourquoi pas Claire ?

X-Men, 4400 ou que sais-je ? Faites votre choix pour ce qui tourne autour du professeur Suresh, dont la conclusion de l’affaire est que le pouvoir qu’il a, c’est la force. Ce n’est pas très original, il faut bien le dire.

Alors, que dire ? Ce n’est pas complètement mauvais, mais ce n’est pas pour cela que le retour est réussi. Trop d’idées déjà vues et revues, beaucoup d’illogismes, et cela manque franchement de dynamisme. C’est presque comme si on n’était pas parti. Personne n’a eu l’idée d’essayer de nous en mettre plein la vue ou alors il a complètement raté. Il  ne reste plus qu’à voir sur le long terme si les scénaristes vont bien vouloir redresser la barre, tombé bien bas à la saison 2.