Heroes - Shadowboxing (4.09)

Claire essaie de mettre la main sur Beckie quand Samuel l’aborde pour lui expliquer qui il est. Sylar entraine Matt sur la route pour récupérer son corps.

On retrouve donc Claire et Gretchen là où on les avait laissées. Histoire de régler le problème, Noah débarque avec le Haïtien, tout comme Samuel qui vient défendre son dossier et récupérer sa « nièce ». Cela met un peu de temps à venir, mais Gretchen s’en va et on va finalement avoir une rencontre entre la famille Bennett et celle du Carnivale. On découvre les véritables motivations de Beckie qui ne servent ici que de mirage, un moyen pour Samuel d’attirer Claire dans son filet, d’insinuer le doute sur sa vie, sur ses possibilités réduites de normalité, sur son père.

En gros, Noah est la cible tout autant que sa fille. Mais comme on s’en doute, le plan de Samuel n’est pas ce qu’il parait être, même si la finalité est quand même assez évidente, bien que l’on ne comprenne pas pourquoi il veut absolument récupérer la petite blonde dans son camp. Cela sera vraisemblablement expliquer à un moment ou un autre, comme ce fut le cas avec Hiro. Ce dernier est d’ailleurs absent, entamant le sentiment de continuité que l’on aurait pu avoir. Il sera probablement de retour la semaine prochaine.

Tout ça nous offre pas mal de dialogues, un peu de suspens et une légère touche d’action. Globalement, ce n’est pas inintéressant, même si le fait que l’on a bien conscience que les personnages prennent de gros détours est un peu frustrant.

À côté de ça, on trouve notre duo Sylar/Parkman. Ils poursuivent leur petit jeu du « c’est moi qui a le contrôle », sauf que les rôles sont inversés. Comme quand la situation était opposée, celui qui se croit aux commandes se fait surprendre par ce que l’autre réussit à faire. Matt finira quand même part cracher le morceau, mettant ainsi le tueur à la poursuite de Nathan qui vient justement de réapparaitre après une nuit de sommeil. Toute l’affaire se termine par quelques coups de feu, un bon moyen de temporiser un peu, car ça commençait presque à se développer trop vite.

J’allais conclure, mais en faisant de la sorte j’aurais oublié de parler de Peter et Emma. Lui, il profite de son nouveau pouvoir de guérison qui s’avère bien utile dans son travail, elle, elle accepte l’idée de reprendre ses études de médecine. Cela donne l’impression qu’Emma est sur le départ, car il n’y a plus grand-chose à raconter dans l’état actuel des choses. Pour Peter, la chute de l’épisode devrait lui permettre de rebondir dans une storyline un peu plus majeure.

Au final, l’épisode délivre un peu plus que la moyenne de la saison, en gros, ce n’est pas non plus étourdissant, mais l’utilisation de Samuel dans la story-arc  de Claire donne un véritable intérêt à cette dernière. Ce n’est pas négligeable vu la direction empruntée. Pour Matt et Sylar, on aurait pu espérer un peu plus, mais les deux personnages ont trouvé un bon rythme ensemble et n’handicapent pas l’épisode, malgré le fait que leur intrigue s’étire en longueur. Il va quand même y avoir une avancée et ce n’est pas une mauvaise chose. Le résultat général n’est donc pas dénué d’intérêt, bien qu’il y ait encore des carences qui se sentent trop, notamment au niveau du rythme de développement des histoires.