Heroes - Strange Attractors (4.07)

Sylar continue de tourmenter Matt. Noah appelle Tracy pour l’aider le jeune Jeremy. Claire et Gretchen participent à une initiation de la sororité qui tourne mal.

Comme on pouvait s’en douter, nous n’allons pas retrouver Hiro tenant une nouvelle fois de sauver Charlie, non, nous retournons auprès de Matt, Claire et Noah. Ce dernier poursuit l’intrigue du précédent épisode, cherchant à aider Jeremy accusé du meurtre de ses parents.

Pour y parvenir, il fait appel à Tracy, pensant que son passé peut l’aider à connecter avec le garçon. C’est là qu’une nouvelle fois Samuel est injecté dans l’histoire, contactant Tracy et tentant de la convaincre que son style de vie est une bonne chose pour les gens comme eux. Le mystérieux forain cherche-t-il uniquement à recruter tous les gens qu’il rencontre sur sa route ou il fait une sélection. Enfin, peu importe, car ça ne nous éclaire toujours pas sur sa place dans l’histoire. Il est juste partout, ça en devient aussi lourd que ridicule. Expliciter ses motivations pourraient probablement changer ça.

En attendant, Noah va apprendre une dure leçon : sa méthode n’est peut-être pas la bonne. Quelle est sa place dans tout ça désormais ? Sans la compagnie, il n’a plus de but, mais il pense pouvoir aider bien qu’il se rend compte qu’il ne sait pas trop comment faire.

À côté de ça, Matt est toujours hanté par Sylar. Dans le genre étirement de storyline en longueur, on peut dire que celle-là est bien partie pour gagner un prix. Certes, la donne change un peu à la fin, mais c’est totalement dénué d’intérêt, car tout ça aurait pu être accompli différemment et bien plus tôt. On peut se demander pourquoi Samuel ne lui a pas encore mis la main dessus, lui qui est partout à la fois.

Pour finir, il nous reste Claire et Gretchen. C’est assez triste à dire, surtout pour moi, mais c’est peut-être la meilleure intrigue de l’épisode. Et oui, c’est avec Claire. Bon, si on passe sur cette histoire de relation lesbienne, nous avons droit à un décor glauque qui insinue une petite dose de suspens, mais surtout, à Claire qui comprend finalement ce qui lui arrive. C’est presque rapide pour elle. La position de Gretchen dans l’histoire va aider à offrir une certaine perspective faite de doutes qui finira par un peu de violence. Les jeunes femmes sont laissées dans une situation compliquée qui, espérons-le, permettra à l’histoire de continuer à avancer.

Moins vide que le précédent épisode, mais toujours un peu trop creux, Strange Attractors n’offre pas assez de pistes, se perd encore dans trop de bla-bla inutile, et parvient à peine à délivrer le peu de divertissement qu’on peut attendre de la série. Il y a quelques bonnes choses, mais il faudrait vraiment que certaines story arcs arrivent à leur terme ou, au moins, évoluent de façon un peu plus conséquente.