Homeland – Good Night (3.10)

Homeland - Good Night (3.10)

Brody est en Irak avec son escorte militaire, se dirigeant vers l’Iran pour la suite du plan, mais des imprévus vont rapidement mettre en danger l’opération.

Après avoir passé les deux tiers de la saison à tout mettre en place, les scénaristes de Homeland nous entrainent désormais vers leur cible avec détermination. On pourrait presque dire qu’ils sont enfin là où ils devaient être, ayant mis derrière eux tout ce qui était obligatoire et encombrant. Ce qui reste n’est que suspense.

Il faut dire que l’épisode précédent nous a bien exposé tout ce que l’on devait savoir et il ne restait à Good Night qu’à mettre cela suffisamment en péril pour faire grimper la tension, mais pas assez pour que la mission de Brody s’arrête avant d’avoir commencé.

Il est clair que l’on sait à l’avance sur quelles cordes les scénaristes vont jouer pour nous entrainer jusqu’à la conclusion de la saison, mais ils ont le mérite de ne pas chercher à le cacher et ils délivrent ce qu’ils ont promis.

Le souci en fin de compte est que si cela nous donne un épisode de Homeland efficace, il est tout de même exécuté relativement mécaniquement et montre surtout que ce que l’on est désormais en droit d’attendre de la série n’est finalement plus aussi important et novateur que par le passé. Ce n’est pas quelque chose de définitif, mais cela caractérise assez bien le problème de cette troisième saison. Perdue dans une histoire qui a trop duré pour son propre bien, l’équipe créative du show doit tout simplifier pour retrouver une bonne énergie. Pour ce faire, on plonge dans ce que l’on pourrait presque appeler l’héritage 24, soit une approche froide et simpliste de l’action qui mise sur des ressorts dramatiques définis de façon approximative dont le but est simplement d’entretenir provisoirement un suspense préfabriqué, mais qui ne déçoit pas.

L’aspect émotionnel de Good Night n’est pas totalement inexistant, mais reste traité de manière superficielle afin de ne pas empiéter sur le moteur narratif principal de l’intrigue. C’est toujours mieux que la partie politique qui en plus ou moins mise entre parenthèses.

Tout ceci est parfaitement emballé et, ironiquement, fonctionne encore mieux qu’on pouvait l’espérer. Néanmoins, à un certain degré, ce n’est pas du véritable Homeland et c’est dommage, car cet épisode s’impose tout de même comme étant l’un des meilleurs de cette troisième saison.

À ce stade, cela est peut-être ce dont la série a besoin pour retrouver sa forme. Good Night est on ne peut plus basique, mais il atteint tous les buts fixés et aide à faire table rase d’éléments narratifs qui étaient plus des distractions qu’autre chose, le tout en nous scotchant à l’écran du début à la fin. Une réussite qui a un gout amer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link