Homeland – Big Man in Tehran (3.11)

9 Déc 2013 à 11:45

Homeland - Big Man in Tehran (3.11)

Brody est désormais entre les mains des autorités à Téhéran. Carrie arrive sur place pour préparer le plan d’extraction à mettre en route une fois que l’assassinat aura eu lieu. Des imprévus vont rapidement dérouter tout le monde.

À ce stade de la saison, les scénaristes de Homeland nous auront servi tous les types d’approches narratives qu’ils pouvaient exploiter dans le genre espionnage. On en est au point où chaque épisode prend une forme nouvelle qui met à rude épreuve la cohérence du show. Néanmoins, l’intrigue principale avance toujours à un bon rythme, pleine de rebondissements et avec quelques scènes fortes.

Le souci à ce niveau, par contre, est que l’on nous dit tellement clairement tout ce qui peut mal tourner que voir tout se réaliser après coup enlève une grosse part de la spontanéité qui aurait pu rendre cette partie de l’histoire vraiment palpitante.

Tout l’épisode devait jouer sur l’idée que la vie de Brody est en danger et qu’à chaque minute qu’il passe à Téhéran il risque de se faire tuer. À la place, on se retrouve à enchainer les fausses pistes et à suivre Carrie qui tente de ne pas simplement devenir hystérique. C’est toujours mieux que du côté de la CIA qui nous rejoue la même musique que l’épisode précédent, Saul devant contempler l’inévitable échec de son plan… qui n’échoue pas vraiment.

Entre répétition et ressorts dramatiques ne tenant pas à grand-chose, Big Man in Tehran trouve en Brody un sauveur. Une fois de plus, Damian Lewis apporte cette fragilité qui rend son personnage si tangible et crédible, alors que tout ce qui l’entoure s’égare à la frontière de la caricature ou de l’absurde. Brody porte l’épisode d’un bout à l’autre et parvient à camoufler en partie la construction mécanique du scénario.

Après trois saisons, il est presque étonnant d’être toujours surpris par le fait que ce sont les acteurs qui parviennent à donner corps au show. Il faut dire que les histoires ont un tel potentiel qu’une fois que celui-ci se retrouve noyé dans une suite de twists répétitifs et abusifs, il ne reste vraiment plus que le casting pour sauver les meubles. Homeland a heureusement d’excellents acteurs à son service qui, cette fois encore, montrent qu’ils peuvent porter le poids que l’on met sur leurs épaules.

Quoi qu’il en soit, Big Man in Teheran nous laisse sur un cliffhanger qui promet un season finale qui, de nouveau, nous entrainera dans une nouvelle forme d’aventure, avec un rythme certainement soutenu et une tension élevée comme jamais. Après tout, quand approche la fin, un personnage important a de grandes chances de mourir.

En attendant, cet avant-dernier épisode de la saison a ses moments, mais souffre d’un rythme inconsistant et de l’utilisation d’artifices assez faibles pour entretenir le suspense et pour raccorder les différents points de vue. À ce stade, il est surtout question de se diriger vers la conclusion et tout semble bon pour y arriver.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link