house 707

Mardi 16 novembre 2010 à 10:50 | 0 commentaire | | | |

House – A Pox on Our House (7.07)

par .

Un bocal est retrouvé dans une épave vieille de plus de 200 ans. La jeune fille qui l’a trouvé est admise à l’hôpital et House est persuadé qu’il s’agit de la variole. Le CDC intervient et toute l’équipe est mise de côté, mais House ne compte pas laisser le cas lui échapper.

Cela fait un bout de temps que nous n’avions pas vu la zone d’isolation et un gros risque de propagation pour un virus mortel dans la série. Le retour inattendu de la variole va changer ça, et plus même, puisque pour l’occasion, House s’est levé tôt ! (mais pas Chase)

publicite

Les conditions sont donc réunies pour nous livrer du drama avec une dose de larmes, du suspense, et des enjeux importants qui remettent en perspective des choses comme un mensonge à Cuddy. Enfin, pour cette dernière partie, c’est juste une façon d’étirer un petit peu plus une affaire qui n’en est pas vraiment une, mais qui veut paraitre comme étant bien plus grosse.

Bref, une famille en quarantaine et le CDC qui prend en charge les patients, il ne reste plus qu’à House et à son équipe d’attendre pour pouvoir quitter l’hôpital. Cela dit, House ne lâche pas le morceau et, comme souvent, on va passer par plusieurs diagnostics et il faut surmonter de gros obstacles pour arriver à les confirmer. Dans cet esprit, il va y avoir de la prise de risques inutiles motivée par une légère dose d’arrogance et des détails qui ne collent pas.

L’épisode parvient donc à bien utiliser la conjoncture imposée par la quarantaine afin de délivrer tout ce qu’on en attend, même si c’est parfois un peu prévisible. Pour compenser, il y a une touche d’humour ponctuelle qui permet à la série de conserver son atmosphère sans tomber dans de la surdramatisation.

Dans tout ça, nous avons Martha qui va s’imposer sans difficulté, suivant la logique de House et confirmant que, dans une certaine mesure, elle est comme lui ou, au moins, est en route pour devenir comme lui. Il serait alors bien qu’une relation mentor/apprentie naisse entre les deux au lieu de la traditionnelle opposition morale qui a déjà été trop utilisée dans la série.

Pour finir, Wilson – qui est vraiment trop mis de côté dernièrement – est lui aussi coincé avec une patiente et Sam va donner un coup de main. Le couple profite du temps qui lui est accordé pour poser les bases d’une évolution relationnelle inédite dans la série. Espérons donc qu’ils auront l’opportunité de l’explorer davantage dans les semaines qui viennent.

Au final, cet épisode est relativement bien emballé et, même s’il manque d’originalité par moment, il arrive à se montrer accrocheur et captive jusqu’au bout.

Partager cet article

House M.D.
publicite
56 queries. 0,737 seconds.