House – Better Half (8.09)

24 Jan 2012 à 12:01

Un patient souffrant d’Alzheimer se rend au Princeton Plainsboro pour faire partie d’essais cliniques, mais un violent vomissement et un tempérament explosif font de lui le nouveau cas du docteur House. Avec Taub en congés, Foreman décide de se joindre à l’équipe.

House est de retour avec un épisode qui se penche sur la place hiérarchique de Foreman. Avec Taub absent, le nouveau responsable de l’hôpital décide de reprendre son ancienne position temporairement. Un moyen comme un autre d’avoir un œil sur son élément le plus perturbateur.

Le patient du jour souffre donc d’Alzheimer en plus de cracher du sang sans raison apparente. Il est en tout cas cloué au lit, laissant alors sa femme le soin d’assurer la relation entre lui et ses médecins. Bien entendu, l’épisode se penche sur la difficulté pour l’épouse d’être auprès de son mari et de le soutenir alors qu’il perd petit à petit son esprit, et le sujet est traité avec une jolie sobriété. Le cas permet de revenir aussi sur la jeunesse de Chase avec sa mère rongée par l’alcoolisme, ce qui aide aussi à rendre ses rapports avec Adams moins factice et plus sincère.

Tout ceci reste en retrait, la confrontation entre House et Foreman étant ce qui occupe véritablement les devants. Les scénaristes ont pour l’occasion intégrée une nouvelle petite blague, House planquant des cartes que son équipe lit quand il leur demande, le tout pour prouver sa supériorité. Foreman passe quant à lui trop de temps à sur-analyser le comportement du docteur. La scène finale viendra à sa façon l’illustrer, avec House qui renverse le pot de crayon : il est de nature à foutre le bordel de la manière la plus simple qui existe. Certes, il a un don pour manipuler tout ce qui l’entoure, mais Foreman pousse tellement loin la réflexion qu’il n’a pas besoin qu’House fasse quoi que ce soit pour se prendre la tête.

Et si Foreman tourne la question dans tous les sens, il semble qu’House s’amuse sans avoir à se forcer et n’a pas besoin d’y mettre beaucoup d’énergie. Il rebondit aisément sur ce que son supérieur lui donne, ce dernier tentant de finalement d’affirmer sa position et sa valeur en tant que médecin. L’ensemble finit par être quelque peu répétitif.

House a aussi le temps de se saisir d’une autre petite affaire suite à un pari avec Wilson après la visite d’une patiente qui se dit asexuée et heureuse en mariage. Et si le second aime à croire que c’est vrai, le premier est déterminé à prouver qu’il y a forcément une raison médicale à un tel comportement. Ce mini cas médical occupe peu de temps et il vaut surtout pour les sympathiques interactions entre les deux amis.

House revient donc ainsi avec un épisode qui remet dans l’ambiance de la série sans précipitation, avec des enjeux qui peinent à prendre de l’ampleur, mais qui réussissent à occuper convenablement les 42 minutes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link