House : Les dernières consultations (Saison 8)

8 Jan 2013 à 8:30

Après avoir fait son temps en prison, House doit reconstruire son département diagnostique à partir de rien. Foreman est désormais à la tête de l’hôpital et tente d’imposer son autorité sur son ancien employeur.

Huitième et dernière saison pour House et cela s’ouvre avec un passage en prison. Celui-ci était plus symbolique qu’autre chose, étant clairement là pour créer une scission après la débâcle Cuddy et pour poser une conjoncture justifiant l’absence d’une partie de la distribution durant les premiers épisodes. Il faut dire que pour pouvoir faire cette ultime saison, certains acteurs ont dû signer pour moins d’épisodes – l’argent est encore une fois sur la route de la créativité.

Quoi qu’il en soit, comme la saison 4 l’avait prouvé avec brio, chambouler le département diagnostique est ce qu’il faut pour apporter un peu de fraicheur dans la série. Certes, ce n’est que temporaire, car il n’y a pas vraiment plus routinier que House dans le genre, et les scénaristes s’efforcent de toujours revenir au même point à chaque fois.

Cela dit, le remue-ménage aura permis l’intégration de deux nouveaux personnages. D’un côté, il y a Jessica Adams que House rencontra lors de son passage derrière les barreaux. Il l’invite à sa façon à le rejoindre. Elle s’impose rapidement comme étant celle qui endosse le rôle de la conscience dans l’équipe. Il faut dire que Chase et Taub reprennent leur place et connaissent trop leur patron pour être autre chose que blasés. Adams maintient donc les standards. À côté, il y a Chi Park qui a le mérite de ne pas vraiment ressembler à un ancien membre de l’équipe. Avec sa personnalité bien trempée et ses quelques problèmes familiaux, elle apporte véritablement du neuf et il est dommage qu’une fois que l’équipe est de nouveau au complet, elle ne soit pas plus régulièrement mise en avant.

De son côté, Foreman est toujours là, puisqu’il a repris le job de Cuddy, devant à son tour tenter de contrôler House. Il y a quelque chose de redondant dans son travail, mais il se trouve qu’il n’interviendra pas si souvent que ça en fin de compte – probablement parce qu’il n’est pas l’intérêt romantique de House. Et puis, comme pour Chase et Taub, il semble que les scénaristes n’ont plus vraiment beaucoup de choses à raconter. Tous les trois se retrouvent donc à éternellement tourner autour des mêmes questions, ce qui devient relativement anecdotique par moment.

C’est un peu pareil avec la majorité de ce qui se passe dans cette saison. À force de retourner dans tous les sens les mêmes analyses et autres questionnements existentiels, la série finit par sérieusement manquer de carburant. Une bonne partie des épisodes se contentent d’appliquer à la lettre la recette de la série, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais il faut bien reconnaitre qu’à ce stade, un peu d’imprévu n’aurait pas fait de mal. Le résultat est un manque de dynamisme certain et une lassitude qui semble toucher une majorité des personnages. Ils apparaissent juste résignés, enchainant les patients et tentant à l’occasion de paraitre concernés, et ce, sans toujours y parvenir.

Cette saison étant également la dernière, on aurait pu s’attendre à une plus grosse prise de risques pour la fin. Après tout, à ce stade, il n’y avait plus rien à perdre. Malheureusement, ce n’est que très tardivement que l’approche de la conclusion se fera ressentir. C’est le moment opportun pour ramener Wilson sur les devants, lui qui n’est plus réellement exploité depuis bien trop longtemps. Dommage que ça ne s’enclenche pas plus tôt, car tout ceci apparait un peu expéditif. Certes, ça ne l’est pas autant que la storyline sur Dominika, la femme de House, qui n’obtiendra qu’un développement superficiel avant d’être entrainée vers la sortie sans faire de vague.

Au final, ce ne fut pas une dernière saison véritablement dynamique. Le début annonçait pourtant des changements intéressants, mais tout ceci ne dure pas et l’essoufflement de la série n’en devient que plus qu’évident. On ne peut pas dire que c’était la saison de trop, mais il était clairement temps d’arriver à la conclusion. Celle-ci n’est d’ailleurs pas très marquante et c’est un peu dommage, car House méritait de sortir en faisant des étincelles. C’est le triste constat qui s’applique à une dernière saison sympathique, mais peu mémorable.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link