House – Emancipation (5.08)

19 Nov 2008 à 10:17

Une adolescente de 16 ans, émancipée et travaillant dans une usine, tombe gravement malade, au point qu’elle frôle la mort. Pendant ce temps, Foreman s’occupe d’un enfant, sans la supervision d’House.

Un titre à double signification cette semaine, pour chaque affaire. Nous avons donc l’émancipation du côté de House, qui touche une jeune fille de 16 ans, gravement malade, et grande menteuse. L’affaire souffre d’un syndrome récurrent de la série, c’est-à-dire du manque d’implication de notre docteur accro à la Vicodine. En filigrane, on développe les conséquences de l’acceptation des sentiments qu’House a envers Cuddy, sans cette dernière. Tout se joue avec Wilson, et ce n’est pas des plus enrichissants, même si l’oncologue est définitivement revenu l’ami fiable et aimant, le Wilson que j’aime tant ! Il ne manque plus qu’ils se remettent à se faire des blagues, ou tout simplement un peu plus de punchlines, qui sont quasiment absentes de cet épisode.

Le dossier n’est donc pas très palpitant, alors que nos 3 autres médecins s’alternent à son chevet, en fonction du mensonge : quand elle fait croire que ces parents sont morts, c’est Kutner qui est là, quand on passe à l’étape du viol, c’est Thirteen, et Taub reste au fond de la pièce, mais a le droit à quelques scènes.

L’autre émancipation de l’épisode, c’est celle de Foreman. On souligne alors l’effort que cela a dû couter aux scénaristes d’enfin développer deux intrigues parallèles. Malheureusement, celle-ci ne sera pas plus palpitante que l’autre histoire. Son avantage est d’intégrer Cameron et Chase, qui forme un petit couple heureux, et en fait, des gens heureux tout simplement. L’alchimie est donc là, la machine rôdée, et comme leur implication est limitée, on ne tombe pas dans les travers. Pour eux, car ce n’est pas du grand Foreman qu’on nous sert, dans une affaire des plus prévisibles. On ne travaille pas avec House, mais on le connaît mieux que son personnel. On sait d’ailleurs très bien que Foreman va finir par venir le voir, et si on ne l’avait pas deviné avant, son refus ne peut alors mener qu’à la conclusion qu’il est celui qui a donné finalement le dossier à Foreman. Il est temps que le petit s’émancipe, même pour son patron. C’est quand même mignon ! House, un homme qui cache bien ses sentiments sous sa carapace de gros insensible !

Ce n’est donc pas un épisode des plus palpitants qu’on nous livre. Manque de rythme, manque de conviction, manque d’implication. On souligne quand même l’effort scénaristique pour coller tous les protagonistes et développer plusieurs intrigues à la fois. Si cela continue sur cette voie, quelques ratés ne sont rien contre la possibilité de voir une évolution dans la série.

Tags : House moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link