House – Love is Blind (8.14)

L’équipe de House s’occupe d’un patient aveugle qui est frappé par une mystérieuse maladie au moment où il s’apprête à demander sa petite amie en mariage. La mère de House vient rendre visite à son fils à l’hôpital pour lui annoncer qu’elle va se remarier.

Avec House qui se dirige vers la fin de série, le timing des scénaristes pour bousculer un peu la vie du bon docteur est impeccable. Ainsi, après le retour de son épouse ukrainienne, le voici à recevoir la visite de sa mère. Ce n’est pas tant cette venue qui compte, mais avec qui elle est et qui ramène sur les devants de la scène le père biologique de House.

Pour le coup, House n’est pas trop impliqué dans le cas médical de la semaine, où l’équipe doit soigner un patient (Michael B. Jordan) qui est aveugle. Le show explore de nouveau les idées préconçues d’Adams en réussissant à ne pas trop en faire. En soi, cette partie repose plus sur les retournements médicaux et sentimentaux du patient que sur ceux qui sont en charge de le soigner.

Cela et le trip sous acide de Park, qui ne se révèle pas très pertinent, ni réellement bien exploité. Malgré tout, Chi a quelques occasions pour fournir un peu d’informations sur sa personne, même si cela n’apporte pas grand-chose non plus. Il s’agit, ni plus ni moins, d’un simple détour dans la résolution du dossier.

L’équipe fait donc son travail, tandis que House doit trouver le courage d’affronter sa mère après un an passé en prison. Comme Wilson le signale, il s’agit là de la seule personne dont l’opinion compte, ce qui fait que Gregory ne plonge aucunement dans les excès, à l’exception peut-être de la scène du repas – ce genre de choses étant plus classique pour du House. C’est au fond l’un des rares moments où il n’est pas passif, mais passe au contraire à l’action pour rechercher à susciter des réactions vives. Cela met un peu de temps à se faire, illustrant plutôt bien que la mère connaît le tempérament de son fils.

Au milieu de tout cela, la série intègre donc du mieux qu’elle peut Dominika, et Wilson a plus ou moins un rôle à jouer – avant tout dans la conclusion qui est celle qui donne en définitive un autre regard sur la vie de la mère d’House et son remariage. Le soi-disant père biologique de House bénéficiera de plusieurs scènes pour exposer sa personnalité et ses opinions, avec leur discussion finale étant celle qui compte le plus.

Il y a donc de la retenue dans Love is Blind. Que ce soit avec un cas médical qui ne plonge pas trop dans les exagérations ou encore dans la visite plutôt calme de la mère de House qui sait certainement naviguer dans le chaos existentiel de son fils, l’épisode aborde les multiples relations en se révélant mesuré – et pour le coup, sonnant presque plus juste que ce qu’on aurait pu croire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link