House of Lies, Saison 4 : La sortie du cercle ?

House of Lies - Saison 4

On retrouve Marty ayant purgé sa peine de prison. Toujours en froid avec Jeannie et son entreprise dans une situation financière précaire, il se doit de réussir à convaincre un génie de la mécanique sociopathe (Demetri Martin) pour rester à flot.

Il y a souvent des moments dans la vie où l’on est bloqué, prisonnier dans une spirale qui ne finit pas et qui s’autoalimente. La question est de savoir si l’on s’en rend compte – et donc essayer de pouvoir en sortir – ou alors si l’on continue à foncer tête baissée dans la spirale, parce que cela est plus simple et surtout plus lucratif.

Marty Kaan n’a pas changé à la suite de son séjour en prison, mais qui aurait pu l’imaginer autrement ? C’est un roi de la jungle – un roi déchu qui plus est – qui ne peut vivre sans l’odeur du sang. On le retrouve avec style et grandiloquence, dans la plus belle verve d’House of Lies, à un enterrement, flairant l’odeur du nouveau client.

Lorsque le mâle alpha n’est plus là, les autres ne dansent pas. Au contraire, ils tentent de maintenir la savane sous contrôle. Jeannie est aussi talentueuse qu’ambitieuse, Clyde et Doug sont de bons management consultants, mais aucun ne peut remplacer Marty. Les scénaristes d’House Of Lies nous montrent ça à travers de la première partie de la saison 4. Il se fait conseiller (quelquefois), aider (souvent), mais jamais il ne laissera quelqu’un d’autre prendre une décision à sa place.

Il replonge dans le même cercle, dans ses vieilles habitudes. Il doit à nouveau se jouer de son ex-femme, ramener des clients dans son entreprise. Néanmoins, il n’y arrive plus tout seul et il doit se lier avec Denna (Mary McCormack), une milliardaire qui a de l’expérience en affaires. C’est elle qui représente le plus gros danger pour Marty, prenant aisément le contrôle de Kaan and Associates. Comme à son habitude Marty s’en sort, mais on peut se demander combien de temps ce jeu-là va durer.

Comme dans les saisons précédentes, c’est chez lui que Marty perd le contrôle. Roscoe a changé du tout au tout, et c’est toute sa famille qui semble ne plus le comprendre. Donnis Leonard Jr. continue de briller en jeune transgenre tourmenté ; sa souffrance est réelle et il tente de combler le trou en lui de toutes les façons possibles, et toujours dans l’illégalité. En ce sens, son parcours résonne avec celui de son père, ce qui donne lieu à de nombreuses scènes de qualité entre Don Cheadle et Donnis Leonard Jr.

Marty a toujours représenté – pour le meilleur et pour le pire – la pierre angulaire de la série. La saison 4 change ce statu quo ; Jeannie, Clyde et Doug ont dû évoluer sans leur mentor, ils se sont davantage responsabilisés. Les deux inséparables le sont encore plus devenus, du fait de leur relation – aussi professionnelle qu’intime – avec Kelsey (Valorie Curry), jeune programmeuse de talent. Tous les deux couchent avec elle et prévoient de lancer une application destinée à rapporter des millions. Doug divorce, semble trouver un ersatz de liberté… mais il reste le même. Clyde revoit son père (le toujours apprécié Fred Melamed), tourne définitivement la page de son enfance, tient enfin une relation sérieuse avec la même Kelsey… mais il reste le même. Après tout pourquoi devrait-on attendre que les gens changent ?

La donne est différente pour Jeannie. Désormais enceinte – les scénaristes ayant décidé d’intégrer la grossesse de Kristen Bell –, elle se doit de gérer une toute nouvelle partie de sa vie. Cet arc narratif est une façon un peu forcée de rapprocher à nouveau Marty et Jeannie. Contrairement à plusieurs histoires de couple, le rapprochement se fait de manière naturelle et adulte et donnera lieu à une scène finale émouvante.

Pour une fois, Marty finit une saison en étant heureux. Le cercle semble avoir été rompu, le cours des choses a changé pour le personnage principal. La saison 4 d’House of Lies fut comme les saisons 2 et 3, grandiloquente, drôle et avec des moments remarquables. Comme toujours, son intrigue principale manque de mordant et c’est vers les histoires personnelles de Marty qu’il faut se tourner pour trouver le cœur d’House of Lies qui, à l’instar de Marty, préfère se cacher derrière des artifices plutôt que de dévoiler qui elle est vraiment.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link