House – Saison 3

11 Mar 2009 à 14:47

House et son équipe font toujours des diagnostics…

Nous avions quitté House sur le point de se faire opérer avoir s’être fait tiré dessus. Nous le retrouvons à faire son jogging, dû au succès de l’opération qu’il a connu. Celle-ci à 50% de lui rendre totalement l’utilisation de sa jambe, ou 50% d’échec et retour à la case départ. Bien sûr, ici, quant au déroulement à venir, pas de véritable surprise. House, sans sa jambe boiteuse, ce n’est pas vraiment House. Enfin si, mais l’évolution n’est pas une des qualités de l’équipe scénaristique de la série, et cette saison va malheureusement nous le démontrer.

Jusque-là, les saisons se scindaient en deux : une bonne partie et une mauvaise. On avait notre lot d’épisodes excellents, les classiques, et ceux qui étaient souvent gâchés par une intrigue. Cette troisième saison démarre convenablement. On ne nous sort pas le grand jeu, mais on suit avec un certain plaisir le drame médical. Jusqu’à l’arrivée de Tritter, flic de son état, incarné par David Morse, et qui, après avoir subi une humiliation de la part d’House, va se décider à lui faire payer le prix fort. Il veut inculquer de la moralité et surtout le remettre dans le droit chemin. On pourrait penser qu’en tant que policier, il a bien mieux à faire, mais les scénaristes, eux, n’y ont pas pensé. Dès le départ, l’idée est mauvaise. Nous sommes là un peu victimes de réminiscences de la saison 1, Tritter, au même titre que Vogler, déteste House quasiment au premier regard, et en fait une croisière personnelle, celle de détruire l’homme. La conclusion de cette intrigue sera à la hauteur de cette affaire : complètement bancale. Le flic lâchera presque soudainement l’affaire, considérant avoir fait ce qui était en son pouvoir, et remet le reste entre les mains du docteur. Réaction, complètement à l’opposé du comportement qu’il a tenu durant les épisodes précédents. Les scénaristes ont compris alors tardivement ce que le spectateur avait lui réalisé dès le début : c’était une mauvaise idée, il fallait y mettre un terme.

Généralement, nous avons alors droit à de bons épisodes, voir même d’excellents, pour remonter le niveau. C’est là que la troisième saison dévie du chemin tracé par ces prédécesseurs. Si on remonte la pente, on ne quittera jamais le seuil du bon, n’atteignant jamais la qualité que l’on connaît, comme si un coup de fatigue avait saisi tout le monde, et, usé, on se contente de fournir le minimum syndical.

Nous aurons aussi eu le droit au cours de cette saison au pire de Wilson, grand moralisateur devant l’éternel, qui nous achèvera avec de longs discours répétitifs témoignant du manque d’originalité dans le choix du vocabulaire des scénaristes. Si vous ne l’aviez pas compris, House est soi-disant misérable ou malheureux, qu’importe de toute façon, la série est victime de ce qu’on a qualifié chez Critictoo de ‘psychologie de comptoir made in Fox’. On ne fait pas dans la finesse ou la réflexion, et pire que tout, dès qu’il s’agit d’analyser House, ils ont tous les mêmes arguments. Preuve d’un manque de réflexion certain.

Wilson nous abreuve donc de réprimandes, ce que ne fait plus vraiment Cameron cette saison, étant simplement devenue un être complètement égocentrique qui a laissé sa moralité au placard. Alors qu’elle se sentait presque mal d’avoir couché, histoire d’une nuit avec Chase, la voilà qui se lance avec le même homme dans une histoire purement sexuelle. C’est d’ailleurs autour de cette relation que Chase va être le plus développé, vers la fin de la saison, ayant été comme dans les années passées, assez sous exploité. Foreman quant à lui sera régulièrement au premier plan, bataillant dur pour ne pas devenir comme House. Seulement, nous savons tous que c’est déjà trop tard.

Au milieu de tout cela, une éternelle bonne chose : Cuddy, toujours fidèle à elle-même, mais qui par contre, ne verra aucun développement durable s’installer autour de sa personne. Après avoir lancé l’idée qu’elle tente d’être enceinte, on en entendra alors parler à l’occasion, mais cela deviendra de plus en plus espacé, laissant alors planer le doute sur l’exploitation de cette intrigue.

Une saison qui se révèle fortement décevante, mais dont la conclusion est plutôt réjouissante, offrant de nouvelles perspectives pour l’avenir, qu’on est pressé de voir.

Tags : House moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires