Depuis le déménagement de Robin, Barney a peur que le groupe éclate. Ce qui risque d’arriver entre leurs soirées de catch-robots et une soirée entre intellectuels new-yorkais pour Ted.

Dur, dur labeur pour les cinq new-yorkais. Autant le préciser, l’intro ne donnait pas confiance. À base de pets (ou presque), on craint le pire. Et pourtant, voici un des épisodes les plus sympathiques de la saison entière. Robin a définitivement déménagé et travaille à son couple, ce qui la laisse en dehors du coup pour la majorité des scènes. Le reste est donc livré au quatuor dynamique, et ça marche. Trouvant de nouvelles combinaisons depuis deux épisodes, la série en profite pour annoncer la suite. Rien de moins.

Le plus flippé de tous, c’est Barney. Forcément, la prochaine étape serait pour le couple vedette de fonder une famille (des enfants), et pour Ted… soit de mourir seul ou de se marier. Les deux ne lui profiteraient apparemment pas. Voici donc notre Don Juan vedette leur proposer une nouvelle soirée originale, catcheurs versus robots. Un vrai fantasme geek qui va animer quelques séquences de manière brillante. Et de proposer le quatrième Doppleganger de la saison (ce qui nous renvoi à l’un des premiers épisodes de la saison 5), le catcheur Ted. Et voilà le pari de Marshall et Lily se rapprocher un peu plus ; au 5e sosie, ils feront un enfant. Et si on en croit les rumeurs, ce serait pour la saison 6. De quoi alimenter la série, puisque Ted affirme qu’ensuite, ce sera son mariage.. Subtile allusion ou phrase vide de sens ?

De l’autre côté, notre ami Ted justement se fait plaisir en fréquentant un cercle d’intellectuels où il peut s’exclamer à tout va (et en italien). Reprenant des sosies (aussi) de Woody Allen ou autres testeurs de vins, notre ami architecte fréquente du beau monde, et peut fantasmer sur des talents de poète ou d’œnologue. Et là aussi, ça fonctionne à plein, redonnant du rythme avec un cortège de nouveaux personnages.

Voilà donc un épisode qui semble planter des graines pour la suite, espérons que cela tienne. La météo est mauvaise.

avatarUn article de .
8 commentaires