How I Met Your Mother – The Over-Correction (8.10)

Robin est extrêmement perplexe vis-à-vis de la romance entre Barney et Patrice. Pendant ce temps, Marshall découvre que sa mère va de l’avant dans sa vie amoureuse.

Il devient de plus en plus difficile de déterminer quand How I Met Your Mother est drôle. Je m’explique avec prenons l’épisode du jour : s’agit-il d’un épisode réellement bon ou bien est-ce seulement une illusion, une hallucination causée par un début de saison catastrophique ?

Quoi qu’il en soit, on peut dire que The Over-Correction était moins pire. C’est déjà bien, non ? Il ne restera pas dans les annales, loin de là, mais il ne nous fait pas non plus nous dire que remplir notre feuille d’impôts serait un divertissement plus amusant.

On commence l’épisode avec Ted, Marshall, Lily et Robin dans des placards. Dans la grande tradition de la série, on rembobine pour découvrir comment chacun en est arrivé là.

Il y a d’abord Robin qui fait une fixette sur la romance entre Barney et Patrice. Elle n’y croit pas une seule seconde, et on rejoint facilement son sentiment. Les scènes du « couple » sont rares et terriblement peu convaincantes. On sent une tentative très peu inspirée pour éloigner Barney et Robin. Le concept d’ « over-correction » établi ici est également bien mince pour justifier cette relation improbable. Le pire, c’est que les scénaristes auraient au moins pu en tirer des gags, mais ils ont choisi un premier degré terriblement barbant.

Robin est ainsi reléguée au rôle d’égoïste névrosée qui lui échoit souvent lorsqu’elle est associée à Barney. L’intervention finale n’est pas de trop, mais à quand une intervention pour les scénaristes de la série ? Ils tenaient un huit clos riche en potentiel et même pas une confrontation à la fin entre Barney et les intrus ?

À côté de cela, Ted se plaint que l’on ne lui rend jamais ce qu’on lui emprunte. Une fois encore, on sent que les scénaristes estiment que l’humour vient de la répétition. Mais, lorsque la blague n’était pas si drôle que cela pour commencer, elle devient désolante au bout de vingt minutes. Souvenez-vous du temps où Ted était le héros de la série, ce romantique invétéré que l’on voulait voir réussir… Huit ans après, voilà où nous en sommes.

Enfin, Marshall et Lily découvrent que leurs parents ont une liaison. C’est très convenable, surtout si l’on tient compte du fait que Mickey est impliqué. L’intrigue est menée sans accrocs et la fin ne verse pas dans la morale gnangnan, ce qui est toujours appréciable.

En résumé, The Over-Correction n’était peut-être pas un bon épisode, mais la série nous a habitués à bien pire. Il s’agit maintenant pour chaque spectateur de la série de réévaluer ce qu’il attend de la série en cette période bien morne.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link